Une histoire qui peut vous rendre libre : allez-vous leur raconter ?

Souvent quand je raconte sur internet qu’une histoire peut rendre libre, on me regarde avec de grands yeux. C’est vrai que je cherche un peu cette réaction. Je n’ai pas toujours envie d’utiliser des mots savants qui finissent en ING pour parler de ce que je fais. Notre langue est si belle…

Et je la martyrise bien assez toute l’année avec mes prises de libertés syntaxiques.

Une histoire qui rend libre, c’est une histoire que vous pouvez raconter de n’importe où, n’importe quand, à n’importe qui, et qui sert votre business. Dans la vraie vie des agences de comm, on appelle cela du Brand Content ou du Storytelling de marque, et c’est de ça que l’on parle aujourd’hui dans cet article. 

C’est quoi le Brand content ou le Storytelling de marque ?

Revenons sur quelques définitions des gentils petits dictionnaires des internets, parce que ça ne fait jamais de mal.

Brand content est le terme anglais qui désigne les contenus produits plus ou moins directement par une marque dans une logique de marketing des contenus. Le terme français équivalent au brand content est le contenu de marque. … – d’obtenir une visibilité (earned media, inbound marketing, etc.)

Et le Storytelling, c’est quoi alors d’après internet ?

Storytelling. … Le storytelling est littéralement le fait de raconter une histoire à des fins de communication. Dans un contexte marketing, le storytelling est le plus souvent le fait d’utiliser le récit dans la communication publicitaire.

Voilà, ensemble on a posé les bases. J’suis pas forcément d’accord avec tous les détails de ces définitions, mais au moins on parle de la même chose maintenant.

Plus concrètement, l’un comme l’autre sont des récits qui parle de vous, de votre projet, de votre marque, d’une certaine façon, à des fins de communication et de marketing autour de votre entreprise ou votre produit.

Sauf que j’irai un peu plus loin, arrêtons de raconter le produit et ses caractéristiques (idem pour vous, votre entreprise), et commençons un peu à parler d’émotion, de POURQUOI, et de vision…

 

Comment une histoire peut vous rendre libre ?

Quand je dis qu’une histoire peut rendre libre, c’est très simple.

Elle vous détache de toute obligation géographique.

Imaginons que vous vendiez un produit en ligne, une formation, ou encore un service.

Logiquement, vous pouvez le faire à distance.

Ce que vous ne pouvez généralement pas faire de loin, c’est la partie commerciale.

Et c’est là que l’on se trompe.

De nos jours, nombre de business sont dématérialisés, et leur fonctionnement commercial n’est plus l’outbound (aller vers), mais l’inboud, (attirer vers).

A partir de cela : votre histoire est une stratégie de contenu, avec un marketing un peu automatisé derrière, et qui vend pour vous.

A chaque fois que vous produisez du contenu, que vous racontez une histoire, la vôtre, vous attirez de nouveaux curieux, que vous allez convertir en clients (il faudra encore bien cibler votre audience, mais ça arrive).

Voilà, votre histoire vous a rendu libre.

 

Un principe très important : la conversation

On sous-estime bien trop souvent cette partie de la relation client, et elle peut se faire avec une stratégie de contenu bien ficelée.

Vos clients, bien souvent, ont envie de suivre vos avancées, vos coulisses, ce que vous faites, pourquoi vous le faites, ils ont besoin de se connecter à vous avant d’acheter vos produits, ils ont besoin de savoir ce que vous avez dans le ventre, ils ont besoin d’un échange avec vous.

Comme on pourrait s’y attendre, vous n’avez pas le temps de discuter avec CHACUN de vos clients.

Et si votre contenu répondait à toutes leurs questions ? Et si vos histoires donnaient de vos nouvelles ? Et si vos emails parlaient de vos avancées, de vos valeurs, de votre vision de ce que vous faites ?

N’auriez-nous pas là un beau début de conversation ?

Vous avez 1h pour trouver la réponse. J’vais boire un café moi.

Créer de l’émotion avec votre histoire : pourquoi ?

On choisit de créer de l’émotion avec une histoire, parce que de plus en plus de produits sont disponibles sur notre marché aujourd’hui.

Nous ne supplions plus les fabricants de nous faire une machine à laver pour sauver nos foyers, nous leurs en demandons une rose avec des tâches bleues et des fleurs pour ne pas avoir la même que la voisine sinon nous n’achetons pas.

Oui c’est cliché exprès.

Le marché est plus que concurrentiel, l’hyper-personnalisation a vu le jour, et avec elle, un client en quête de plus de sens quand il achète.

Minimalisme, changement dans les moyens de consommer, consomm-acteur… Il y a de plus en plus de termes qui nous parlent de ce phénomène dans des livres, des articles et j’en passe.

Que devons-nous faire, nous, communicants, marketeurs, commerciaux, pour vendre dans cette nouvelle ère où le client est roi ? 

Nous devons nous connecter à lui, lui faire vivre une expérience, lui donner une émotion, partager quelque chose avec lui, vivre une expérience autour du produit ou service.

Quand mes clients font appel à moi, ce n’est pas parce que je suis le meilleur.

Je le dis sans honte, il y a des communicants bien plus pointus que moi.

Seulement j’ai une autre façon de faire, plus détendue, plus humaine, plus directe, qui fait que PARFOIS, on me préfère.

Et vous, c’est quoi votre truc ?

 

Comment commencer MAINTENANT

En fait, c’est un peu une histoire d’image de marque tout ça…

Apprendre à se vendre en créant du contenu qui raconte une histoire.

Vous devez créer une publicité qui parle de vous, et qui n’a pas l’air de vendre quoi que ce soit.

On appelle aussi ça du Native Advertisting.

Oui, c’est un peu Keyword Stuffing cet article.

Vous voyez, c’est chiant les trucs en ING.

En fait, vous devez fonctionner comme un publicitaire.

Sauf que le temps des Philipp Morris et de Mad Men est révolu, et que désormais, le produit est un humain. On achète un  humain et son pourquoi, on a fini d’acheter un produit, il en existe trop.

A vous d’apprendre à vendre votre histoire.

 

Et si vous souhaitez aller plus loin et apprendre à Communiquer comme un Conteur Moderne.

Forcément on y vient, j’aime partager, mais j’ai aussi une idée derrière la tête.

J’ai créé une formation à ce sujet.

Tremplin, 30 jours pour apprendre à communiquer comme un Conteur Moderne.

Vous y apprendrez :

  • Votre principale erreur de communication
  • Comment créer votre histoire et la raconter
  • Comment bien utiliser les réseaux sociaux pour cela
  • Mais aussi les blogs et la presse…
  • Et vous y découvrirez de nombreux bonus…

 

Je ne vous en dis pas plus, on se voit de l’autre côté ! 

Tremplin : 30 jours pour communiquer comme un Conteur Moderne sans difficulté ! 

 

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.