Storytelling : commencer à vendre à la première personne

Cette réflexion m’est venue suite à un lead entrant. Une personne qui voulait raconter une histoire pour vendre son entreprise, sa marque, mais qui maîtrisait déjà très bien tous les outils de Storytelling que j’aurais pu mettre en place avec elle sur son projet.

J’ai posé la question à Mélodie, qui travaille avec moi actuellement, pour l’Agence Solon.

Que peut-on proposer ? Quel angle ? Et pourquoi pas basculer la vente à la première personne, et utiliser son histoire personnelle comme Proof of concept ? Ah tiens… Du Personal Branding. J’aime l’idée.

Le Personal Branding : une façon de raconter sa propre histoire

 

Je le répète à chaque article que je fais je crois, le Personal Branding, ce n’est qu’une autre façon, encore, de raconter une histoire à la première personne. Certes, c’est aussi poser vos gimmicks, vos keywords, faire que l’on se souvienne de vous pour les bonnes raisons… mais ce n’est pas le plus important ici.

Le plus important ici, c’est que le Personal Branding, c’est créer une marque qui va durer toute votre vie, avec un seul produit la plupart du temps (sauf pour les Kardashian par exemple).

Votre produit, c’est vous, votre marque, c’est votre nom ! Autant que ce produit et cette marque vivent longtemps et dans de bonnes conditions, vous ne pensez pas ?

C’est ce qu’on va voir aujourd’hui. Comment créer une marque qui dure, avec cet angle Personal Branding ?

Les Etapes pour créer une image de marque forte sur la durée

Il y a plusieurs étapes, qui vous permettent aujourd’hui, respectées dans l’ordre ou non, de créer une marque forte et qui va vous accompagner année après année, dans votre réussite. Ces étapes, qui sont pleines de bon sens, m’ont été rappelés par une vidéo, que vous découvrirez en fin d’article.

On y va ?

 

De qui vous êtes vraiment entouré

 

On sous-estime encore bien trop souvent la puissance du réseau. Le Networking, c’est l’art de rencontrer les bonnes personnes, et de leur apporter de la valeur, vraiment.

Les rencontres, répondent aux mêmes règles que l’on parle d’amitié, de travail, ou de séduction.

Ayant arpenté et opéré sur Artdeseduire.com pendant quelques années, j’ai la chance d’y avoir appris beaucoup, et d’avoir retenu pas mal de choses que j’applique encore aujourd’hui.

Quelques règles simples, qui font de belles rencontres, peu importe le cadre dans lequel on les place :

  • Arriver sans arrière pensée, simplement pour échanger et passer un bon moment
  • Ne pas essayer de marquer le point, de clore, d’échanger une carte à tout prix
  • Apporter de la valeur quand c’est possible
  • Vraiment écouter la personne en face de vous
  • Revoir cette personne dans un contexte agréable

 

Je suis certain que vous voyez où je veux en venir dans le cadre d’un date, et pourtant, le networking pro fonctionne de la même façon.

Pas d’arrière pensée : Vous n’êtes pas là pour signer, mais pour apprendre ce que fait la personne, et comment vos intérêts peuvent se croiser.

Ne pas essayer de marquer le point : pas besoin d’échange de contact à tout prix pendant les 3 premières minutes, parlez simplement d’abord.

Apporter de la valeur : Qui pouvez-vous lui présenter ? Quel est son principal challenge ? Comment pouvez-vous SINCEREMENT l’aider ?

Ecouter : Il n’y a rien de plus agaçant que quelqu’un qui pose une question sans écouter la réponse.

Revoir la personne : Un petit dej pro à votre bureau ? Un dîner d’affaire informel ? Une conférence ?

Le principe de base : la sincérité.

Si vous tissez de belles relations, votre marque explosera, puisque de nombreuses personnes auront envie de vous promouvoir.

Libre à vous ensuite, d’évoluer dans des milieux où vos rencontres sincères, seront des personnes qui réussissent, parce qu’elles vous paraissent plus passionnantes.

Il n’y a RIEN de mal à calculer une rencontre, pour y arriver, si ensuite, tout l’échange est sincère et agréable.

 

Du contenu de qualité, sur la durée

 

On sous-estime encore trop cette étape également.

Année après année, chez mes clients comme sur mes propres projets, j’ai vu presque à chaque fois l’un OU l’autre ; mais très rarement les deux.

Savez-vous ce qui différenciait alors ceux qui ont aujourd’hui réussi, des autres ?

Ils avaient les deux.

Faire du contenu de grande qualité, qui apporte de la valeur, c’est plutôt difficile, cela prend du temps, cela demande de la réflexion, de la relecture.

Faire cela sur la durée, cela demande une grande résilience.

Être capable année après année, de continuer à partager des choses, peu importe le moment, peu importe la fatigue, l’inspiration, le succès.

Parce que c’est la somme de ces deux choses, qui fera que vous serez lu, qu’on aura confiance en vous.

Serez-vous encore entrain de faire du contenu de qualité dans 1 an ? 5 ans ? 10 ans ?

C’est là qu’est la différence.

 

Relations presse et promotion

 

Une partie très difficile quand je parle de mes propres projets, un peu moins que je m’occupe de clients.

En effet, faire la promotion de son travail, c’est bien souvent 70% des résultats.

C’est génial d’avoir fait le produit ou le service parfait, mais si personne n’en entend jamais parlé, ce que vous faites n’aura servi à rien du tout.

Vous devez apprendre à contacter la presse, les influenceurs, à faire la promotion de vos travaux.

Pour cela, voici quelques règles simples que je vous recommande :

  • Evitez les copier / coller – personnalisez vos demandes
  • Renseignez-vous VRAIMENT sur la personne à qui vous demandez quelque chose
  • Faites coïncider votre besoin, et ses attentes
  • Ciblez. Ne proposez pas votre produit food à un magazine auto.
  • N’hésitez pas à apporter de la valeur en plus
  • Faites votre SAV, demandez comment la publication a marché, ce que vous auriez pu faire de plus, si vous pouvez encore le faire

 

En fait, en relations presse comme en networking, c’est la qualité de la relation, et la valeur que vous y apportez, qui fera la différence.

Le reste n’est que rencontres et fichier excel.

 

Votre image de marque, votre branding

 

Et nous revenons ici à notre sujet initial ! Avoir une image de marque forte, c’est important.

Un branding efficace, c’est se définir en 1 phrase, parfois en un seul mot, c’est être connu et reconnu toujours pour les mêmes choses par ses pairs, c’est être capable de faire parler de soi sans sortir de son canapé.

Vous devez vous connaître, savoir qui vous êtes, ce que vous faites, ce que vous vendez, à qui vous le vendez, quelle est votre mission et j’en passe.

Très prochainement, je vais sortir une formation sur le Personal Branding, vous savez pourquoi ?

Parce que j’aime par dessus tout produire du contenu, que je suis connu pour cela dans mon petit cercle, que l’on m’appelle pour ce genre de problèmes et que je sais trouver des solutions sur ce sujet.

Voici mon branding.

Quel est le vôtre ? Savez-vous le définir ?

 

Un produit génial et unique

 

Si vous avez respecté toutes les étapes précédentes, vous êtes déjà connu, vous avez bonne presse, on parle de vous, vous êtes suivi, il ne vous manque alors qu’une chose : un produit génial et unique.

Un produit, ce n’est pas ce que l’on voit actuellement, des micro produits mal foutus que l’on sort toutes les semaines pour résoudre des micro problèmes.

Oui c’est un business model, et il fonctionne bien d’ailleurs, mais ce n’est pas ce qui va vous faire connaître sur la durée.

Vous devez sortir LE produit, le Game changer, celui qui est décrit par Ryan Holiday dans Perenial Seller.

Le produit qui servira encore aux personnes qui vous suivent dans 20 ans !

Un produit qui peut vraiment durer.

Regardez les produits, les livres, les formations qui sont encore puissants et importants des dizaines d’années après leur sortie.

Qu’on-t-ils en commun ?

Posez vous cette question, et une fois la réponse trouvée, faites en de même pour vos réalisations.

 

La vidéo qui m’a inspiré cet article en plus de mon client

 

Lewis Howes est un auteur que j’aime beaucoup, que ce soit pour ses livres ou ses podcasts / vidéos.

Je vous recommande d’ailleurs d’y jeter un oeil quand vous en aurez l’occasion. Vous devriez apprendre quelques petites choses intéressantes.

 

Cas pratique : Pouvez-vous identifier les gimmicks, les keywords, les intonations, le champs lexical ?

 

Pour un autre media que je travaille au quotidien (Fastertoday.fr), je produis également des vidéos, et du contenu Social Media.

Si tout paraît brouillon au premier abord, il y a pourtant un certain ordre dans ce chaos.

Pourrez-vous l’identifier ?

Si c’est le cas, n’hésitez pas à m’en dire plus en commentaire, par mail, ou sur les réseaux sociaux !

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.