Ma meilleure leçon pour apprendre à vendre

Ma meilleure leçon de vente.

Hier soir en écoutant un podcast de Brooke Castillo (une life coach américaine reconnue) – je me faisais la réflexion suivante :

Qu’est-ce qui fait qu’une vente se fasse ou ne se fasse pas ?

Et dans ce podcast en anglais, les deux interlocutrices parlaient de vente à un tout autre niveau que le marketing que l’on nous sert en France habituellement.

Elles disaient globalement :

A partir du moment où vous pensez la vente en pensant « cette personne va me donner telle somme et je vais l’avoir sur mon compte » alors vous avez déjà perdu cette vente.

Et pire encore : vous avez perdu l’occasion d’aider cette personne.

Et je trouve que c’est une leçon formidable sur ce qui fait ou non un très bon vendeur.

Le fait de s’éclater à vendre

De vouloir sincèrement aider l’autre

De comprendre que votre offre est bonne pour lui

Et qu’elle va vraiment l’aider.

…ET à partir de là, vendre c’est aider.

Et tout ça m’a adonné l’idée d’une story dont vous m’avez beaucoup parlé (Instagram @jeremykohlmann)

Après ma course du dimanche soir, encore tout collant et tout rouge, je vous disais ceci :

Parfois, je vais dire à des personnes qui ne sont pas encore mes clients des choses comme

  • Tu DOIS lire mon livre
  • Tu dois signer ce coaching
  • Tu DOIS rejoindre la Meute

En fait, ce que je ne dis pas, c’est que tu ne le dois pas pour moi.

C’est à toi que tu le dois.

Et si je sais, que je suis persuadé, que je suis certain au fond de moi, que c’est la meilleure chose à faire pour toi…

…Alors je te jure que je ne vais pas te lâcher, et que je vais te coller au cul comme un morpion.

Parce que j’ai la responsabilité de te voir réussir, à partir du moment où tu m’as ouvert la porte.

Et je sais que dans certains qui liront ceci, certains m’ont servi ces excuses :

  • Ce n’est pas le bon moment
  • Je n’ai pas vraiment le temps
  • Je ne sais pas si je dois dépenser cette somme
  • Je ne pense pas que…

Et on sait toi et moi que c’est des conneries.

Il y a deux choses autorisées :

  • un grand OUI parce que tu veux réaliser ton rêve
  • Et le fait de dire : Jérémy, ça me terrifie.

Parce que c’est complètement ok d’avoir peur de faire quelque chose.

Et qu’un coach en face de toi, est justement là pour t’aider.

Mais sache que, quand tu te racontes des conneries, et que tu nous sors des excuses.

Et je pense parler pour tous les coachs, consultants, mentors etc…

…Ça nous rend juste triste.

Parce que l’on voit TON rêve s’éloigner à cause de la peur.

J’ai eu ces déclics il y a quelques années, et je ne peux plus les ignorer.

Et j’ai un besoin viscéral maintenant, que tous les entrepreneurs que je peux aider, voient ce que je vois aujourd’hui.

Et comprennent qu’ils peuvent vraiment gagner beaucoup plus, sans renier qui ils sont au fond d’eux – et ainsi réaliser leurs rêves.

Et sans outils compliqués, sans techniques subtiles.

Juste en revenant aux bases.

Alors pour finir, voici ma meilleure leçon de vente :

Tu ne peux pas conclure la moindre vente si tu penses à toi, que tu ne t’éclates pas au moment de le faire, et que tu ne le fais pas à 100% pour aider la personne à qui tu parles.

Tu penses que ce n’est pas possible ?

Appelle-moi pour que l’on fasse le point sur ton business, que l’on parle de ton rêve, et que l’on voit si je peux t’aider à l’atteindre.

calendly.com/rdvjeremy/portier

A demain,

Jérémy,

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.