Devenir indépendant ou free-lance : un rêve de liberté ?

Plein de réflexions métaphysiques, je relisais ce matin un article que je traduisais il y a longtemps déjà. Un article de Ryan Holiday, basé sur sa pratique Stoïque. 

Cela me pousse a réfléchir, sur moi, ce que je fais actuellement, où je vais, et cela a fait également écho à un article de Lucie Minimalise, sur le fait de devenir Free-lance.

Pourquoi faire ce choix de “l’indépendance” alors, et qu’est-ce que cela nous coûte finalement ? 

Disclaimer : Cet article n’est pas un pavé de keyword stuffing pour trouver les entrepreneurs digital nomads de demain, qui veulent bosser sur une plage en ayant acheté mes formations à 1200 euros. Croyez-moi, on en revient vite. J’essaie juste de poser des idées, et de comprendre la réalité des indépendants, la mienne par-dessus tout.

Pourquoi choisir de devenir indépendant ?

Pour ma part, la décision s’est imposée d’elle-même je crois. J’avais fait plusieurs stages durant mes études. Certains se sont merveilleusement bien passés, certains se sont très mal passés. En dehors du fait avéré, que j’étais alors un petit con, j’avais surtout beaucoup de mal à écouter et respecter le principe hiérarchique.

J’avais besoin d’essayer, de tester, de comprendre, d’être curieux, et de ne surtout jamais faire ce que l’on me disait, si je pensais que cela pouvait être fait autrement.

Non, pas vraiment le stagiaire modèle, j’en conviens.

J’avais aussi lancé de nombreux projets en parallèle de mes études, et l’un d’entre deux, que j’ai revendu aujourd’hui, commençait à prendre de l’ampleur et devenait intéressant. Et voilà, je me lançais, un peu à l’aveugle, grâce au soutien de ma famille, ce qui est peu commun dans ce milieu.

Seul, vous n’y arriverez pas, cela demande trop d’énergie.

On en reparle en-dessous.

Qu’est-ce que cela coûte vraiment en tant qu’humain ?

C’est une partie très importante pour moi, on la néglige trop souvent. Partout vous lirez que c’est la liberté, le bonheur, l’ordinateur sur la plage et les horaires que l’on choisit : oui c’est possible.

La réalité est différente. Cela en vaut la peine, certes, mais cela va être aussi difficile, cessons de nous mentir une bonne fois pour toutes.

Vous allez travailler tous les jours, répondre tard à vos clients, ne pas avoir de séparation entre travail et temps libre, et peut-être perdre beaucoup de personnes ou de vous-même en chemin.

C’est une expérience de vie, on apprend sur soi, mais cela demande beaucoup d’énergie.

Oui, si je veux, je peux travailler une heure dans la journée, et cela m’arrive quand j’en ai besoin.

Oui, je peux partir en voyage à tout moment de l’année, quand cela me prend, c’est vrai.

La réalité est que nous sommes dimanche matin quand j’écris cet article, et je travaille depuis environ 6h.

Je me lève tôt, je me couche tard, je fais beaucoup de choses, et même si c’est MON choix, c’est fatiguant.

Ne vous lancez jamais là dedans en vous disant que cela va être simple.

Entourez-vous, prenez la mesure du projet dans lequel vous mettez les pieds, et seulement si vous êtes prêts, sautez le pas. Cela en vaut vraiment la peine, mais qu’on arrête de dire que c’est évident, facile, ou un chemin de promenade. 

Les aspects positifs d’être free-lance ou chef d’entreprise

Parce qu’il n’y a pas que du négatif, et heureusement !

La première chose à dire : la liberté.

Non vous n’allez pas moins travailler que les autres en réalité, c’est simplement que vous choisissez la façon dont vous allez le faire, le sujet sur lequel vous allez avancer et j’en passe.

Il n’y a pas de chaînes, d’obligation, vous devez prendre vos responsabilités, faire vos choix, et cela fait du bien. Vous êtes le capitaine à bord !

La deuxième chose sur ce chemin : les rencontres.

Vous allez découvrir d’autres personnes comme vous, et dans le lot, des personnes formidables.

Certains entrepreneurs que j’ai rencontré sont aujourd’hui les personnes les plus importantes de ma vie, et ils m’épaulent, tout comme j’essaie d’en faire autant pour eux, je ne les remercierai jamais assez, et je n’ai pas besoin de les citer ici.

Enfin : vous allez apprendre à donner et recevoir.

Je vous le disais, le parcours est difficile, mais on apprend vite, et beaucoup.

On apprend à donner et à partager quand cela ne nous coûte pas trop, on apprend aussi à recevoir des autres et à simplement dire merci, on apprend à échanger, à partager. La vie d’entrepreneur est ainsi faite. Sortez, il y a une vraie communauté qui vous attend dehors, et vous pouvez en faire partie.

Entreprendre en France en 2018

Il fallait quelques lignes sur le sujet. Souvent on attend que la France est un Paradis, ou bien un enfer. Je ne peux avoir qu’un avis subjectif, mais voici le mien !

Pour démarrer, la France est géniale, vous aurez un tas d’aides, et des impôts raisonnables.

Le RSI est voué à disparaître, donc aussi compliqué que soit ce point, je n’en parlerai pas.

C’est quand vous souhaitez grandir que les choses se compliquent en France.

L’embauche coûte trop cher, les charges salariales sont lourdes, et les impôts sont démesurés, dès que vous gagnez un peu plus d’argent qu’au départ.

C’est aussi pour cela que tant d’entrepreneurs partent, et que tant restent.

Prenez bien toute la mesure de cela quand vous commencez. Certains y arrivent très bien, mais il vaut mieux connaître les faits et les armes dont on dispose, avant de se lancer dans la bataille.

Trouver ses premiers clients en tant que Free-lance ou indépendant ?

C’est un sujet dont j’ai envie de vous parler aussi, parce que je sais qu’il revient souvent.

D’ailleurs, je fais actuellement des recherches là-dessus, et je pense compiler tout cela.

Si le fait de Trouver vos premiers clients en tant que Free-lance ou indépendant vous intéresse, laissez-moi simplement un mail pour vous tenir informés : C’est par ici.

On me dit souvent que c’est le plus difficile, passer le cap des premiers clients. C’est quelque chose qui revient très souvent en coaching.

Pourtant, il s’agit simplement de développer votre cercle social, celui de votre entreprise et d’appliquer quelques méthodes de branding.

Si votre travail de communication est bien fait à côté de cela, vous n’aurez en fait rien à faire, les clients viendront vers vous.

Si je devais tout recommencer

Je pense que je me pose TOUS les jours la question.

Si je pouvais faire table rase du passé, tout oublier, et tout recommencer à zéro, que ferais-je ?

A vrai dire, je ne sais pas.

J’ai souvent envie d’abandonner, j’ai souvent envie de continuer aussi.

Il n’y a pas ici de bonne réponse, j’avance, on verra ce qu’il se passe ensuite.

Il est très difficile de vivre avec ses décisions quand on les remet en question tout le temps.

C’est aussi ce que vous allez apprendre en tant qu’entrepreneur.

Le chemin est plus important que le but.

Croyez-moi, il en vaut la peine.

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.