Comment la notion de Lobby peut exploser votre notoriété et vos ventes ?

Je sais, lobby, le vilain gros mot. Comme moi il y a encore quelques mois probablement, quand vous entendez ce mot, vous lisez “méchant monsieur en costume qui vient soutenir les grands méchants consortiums et corrompre les politiques”.

Ouaip Pimprenelle, sauf que c’est un peu plus que ça en fait.

Le lobbyiste, n’est qu’un communicant qui choisit d’accompagner, de créer, de penser une cause plus grande que lui, et d’y associer souvent une personne ou une entreprise.

Libre ensuite à lui d’utiliser cela pour faire le bien ou pour faire le mal.

Avec un couteau, tu peux cuisiner des légumes ou laisser des légumes te cuisiner. Ne blâmons pas l’outil, dans un premier temps.

Alors la question qui me vient c’est : Comment le Lobby et la communication peuvent s’appliquer à votre entreprise ou votre marque ? Que vous soyez un entrepreneur du web, une marque bien connue, une entreprise de BTP ou encore une association ou un consultant ? 

Disclaimer : Nous ne parlerons dans cet article que de la partie “comm” du lobbying.

A l’origine du lobby : des publicitaires et de la psychologie sociale freudienne

Ce qu’il y a de passionnant avec l’idée de communication globale, de causes, de campagnes, c’est que ça ne vient pas d’hier. Ce que nous appliquons aujourd’hui, ce sont des stratégies qui existent déjà depuis presque 100 ans, voir beaucoup plus d’ailleurs.

A l’origine, des entreprises se posaient des questions :

  • Comment faire pour que plus de personnes qui consomment ÇA, consomment plutôt ÇA ?
  • Comment faire pour que CE groupe de personnes, adhèrent à CETTE idée ?
  • Comment augmenter mes ventes de ce produit en améliorant mon image ?

La notion de lobby était née telle qu’on l’a connaît aujourd’hui.

(Je vous épargne toute la partie sur la commission CREEL, la propagande politique et tout le bordel maléfique, et vous invite à simplement lire Propaganda, si vous voulez aller plus loin. Vous pouvez aussi lire Lippman, Chomsky, et les quelques autres qui jouent dans cette cours là)

Le lobby, ce n’est rien d’autre qu’un publicitaire (ou 12), qui associent une entreprise / marque / personnalité à une idée, et qui diffusent cette idée avec un objectif marketing bien précis.

“Stories that sell” nous diraient les anglais. Allons plus loin, c’est votre message, votre histoire, et votre cause qui vend pour vous.

Rappelez-vous ENCORE Simon Sinek, on achète ce pourquoi vous le faites, pas ce que vous faites.

Si demain, Mère Theresa avait voulue nous fourguer des stylos Bic, on en aurait tous acheté, sans se poser de questions.

Tout ça ?

Ça a été théorisé justement par Bernays et PAF, il était de la famille de Freud ce monsieur.

Ça tombe bien.

Vous voulez soutenir une cause et associer l’image de votre entreprise / la votre / celle de votre marque à cette cause pour améliorer votre notoriété, votre image et donc vos ventes ?

Vous allez purement et simplement utiliser des principes de psychologie sociale et de psychanalyse.

Encore une fois : ne tapez pas sur les outils.

Ils peuvent être de formidables moteurs pour améliorer la société.

Les plus grandes avancées sociétales de ce siècle sont poussées par des lobbys, et soutenus par des entreprises.

Les pires reculs également…

Alors : c’est quoi l’idée de fond et comment un lobbyiste ou publicitaire peut vous aider à atteindre des objectifs spectaculaires ?

 

Défendre une cause plus grande que soi, et s’y associer

Il ne s’agit QUE de ça.

Vous avez un message fort ? Une mission ? Vous devez matérialiser cela par une action plus grande que vous.

On a réussi à vendre du savon en promouvant l’art et la jeunesse.

On donne des millions aux universités parce qu’elles s’assurent de la culture de nos “jeunes”.

Il y a 80 ans, les femmes ont fumé parce que c’était un moyen de se libérer de l’oppression patriarcale.  (Désolé, mais toute l’opération avait été orchestrée par les fabricants de cigarettes).

Imaginons 5 minutes que vous souhaitiez sincèrement faire quelque chose de bien. De toute façon, ce n’est pas moi qui vous y aiderait sinon.

Imaginons que vous ayez vraiment un grand message à faire passer – il vous fait une cause sociétale à soutenir.

Vous pouvez même aller jusqu’à la créer…

La communication publique s’assure ensuite que tout le monde sache ce que vous avez fait – et vous associent à l’idée que vous souteniez.

En faisant le bien, vous défendez des intérêts plus grands que vous, mais AUSSI les intérêts de votre entreprise et votre nom, votre notoriété.

Il n’y a pas de limite à ce type de communication.

Ni dans les ventes que vous allez générer, ni dans le bien que vous allez faire au monde.

 

 

Associer son nom à une idée : Native advertising

Si il y a 100 ans on parlait de publicitaire et de lobbyiste, aujourd’hui, on parle aussi souvent de Native Advertising.

Une publicité qui intervient sous forme de contenu, et qui vend une idée plutôt que de vendre un produit.

Si vous adhérez à l’idée, vous aurez de grande chance d’acheter le produit.

Nike en est d’ailleurs le parfait exemple, et je vous en parlais déjà dans cet article sur le Storytelling : https://jkohlmann.fr/comment-avoir-un-bon-storytelling/

 

Pour associer votre nom à une idée, vous devez comprendre comment marche cette nouvelle forme de publicité. Elle n’est autre qu’une réponse au nouveau monde économique dans lequel nous vivons.

Nous sommes en quête de sens, nous sommes en quête de réponses, d’explications, de causes à soutenir, de choses plus grandes que nous.

Nous voulons aller bien, nous voulons voir des gens qui s’engagent, nous voulons pouvoir faire confiance et adhérer à des idées, à des imaginaires forts et communs.

Nous ne voulons pas acheter votre produit.

Sauf que sans vente, votre message ne passera pas.

S’il ne passe pas, vous ne ferez de bien à personne.

Et vous voulez faire le bien.

Alors comment faire pour que le serpent se morde la queue et que vos ventes amènent des possibilités à une grande cause, qui vous amène des ventes qui amène…

 

Comment cette notoriété peut vous aider à valider une idée ou à faire des ventes ?

Ok, vous avez trouver une cause, vous avez mis en place un plan de communication sur 3, 6 ou 12 mois pour soutenir cette cause plus grande que vous et en faire votre cheval de bataille, vos actions, votre prise de parole !

Vous connaissez le calendrier de TOUTES vos actions qui vont dans ce sens et vous avez tissé la toile qui relie tout ça, vous avez LE PLAN.

Maintenant, comment on vend ?

En fait, on ne vend pas…

Tout le but de cette “manoeuvre” est qu’elle est saine et sans arrière pensée.

Vous allez sincèrement soutenir cette cause, et la faire résonner avec votre communication et la mission que vous vous êtes attribué.

Vous n’avez plus rien à faire.

Si votre système marketing était optimisé à la base, que vous savez ce que vous vendez et à qui vous le vendez, cette stratégie vous amènera sans cesse de nouvelles personnes qui vont vous découvrir, et qui pourront être convaincues, puisque qu’elles ont découvert la personne extraordinaire que vous étiez.

C’est le conseil que je vous donnerai toujours.

Ne vendez pas.

Vous n’avez pas besoin de vendre.

Les personnes devant vous n’ont pas besoin d’acheter.

Vous avez besoin de défendre quelque chose, et vous associer à cette cause plus grande et meilleure que vous.

C’est elle qui vous ouvrira les portes d’un autre univers et qui fera que demain, votre marque, votre entreprise, ou votre nom, sera sur toutes les bouches.

Libre à vous ensuite de faire quelque chose d’intelligent de cette notoriété, vous êtes le responsable, le maître à bord.

 

Il ne vous reste plus qu’à trouver la cause qui vous convient, et à tisser une toile.

Il y a des dizaines de causes qui méritent votre attention et les moyens de votre entreprise.

La question qu’il faut vous poser maintenant n’est pas tellement quelle cause correspond le plus à vos valeurs et à votre message mais plutôt : Comment pouvez vous tisser une toile, voir les étapes, et préparer un plan sur une certaine durée qui va vous amener à cet endroit ?

Comment mettre en place les étapes ?

Comment savoir qui contacter en premier ? Quel support utiliser ? Quel contenu produire ? A qui s’associer ?

Comment écrire le bon message ?

Comment être sûr qu’il soit lu ?

Et ça, c’est mon métier.

Appelez-le Digital Storytelling, lobbyiste, publicitaire ou encore Conteur Moderne.

Ensemble, nous allons trouver la voix que vous voulez faire raisonner partout autour de vous, et qui vous donnera aussi bien une adhésion à vos idées, qu’un changement radical pour vos ventes.

 

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.