Comment avoir un bon Storytelling ?

C’est une question qu’on me pose souvent : Comment avoir un bon Storytelling ? Comment raconter une bonne histoire ? Et si je ne suis pas un hippie et que mon but, ça reste d’avoir de l’impact sur les personnes qui me suivent ?

Rassure-toi Pimprenelle, ce n’est pas incompatible. Avoir un “bon Storytelling“, c’est tout simplement créer des histoires qui ont du sens, qui se basent sur de l’imaginaire, qui génèrent de l’émotion mais surtout, qui appellent à l’action ! Dans cet article, on va se parler de Storytelling, mais aussi de comment de bonnes histoires peuvent changer ton Copywriting et ton Personal branding. Je vais te parler aussi d’une structure de discours qu’on appelle en Marketing : AIDA.

En voiture !

 

Pourquoi j’écris cet article pour te parler de Storytelling ?

 

Cet article m’a été inspiré par une interview réalisée il y a quelques semaines avec Alexandre Cormont, un coach bien connu, qui opère aussi bien en business qu’en amour et qui m’a demandé : Jérémy, comment on fait pour avoir un bon Storytelling ?

La question peut paraître simple quand on te la pose comme ça.

Après tout, c’est quoi une  bonne histoire ? On en raconte tout le temps non ?

Figure-toi que…

(ça y est, tu t’es figuré ?)

…La plupart des histoires que tu vois autour de toi, ont été manufacturé pour te plaire, pour te faire changer d’avis, pour te créer une certaine émotion, et pour que finalement, tu passes à l’action.

Qu’on le veuille ou non, l’histoire au sens du récit a un rôle très important : celui de passer le message, de laisser une trace, un héritage ; mais aussi, de pousser à l’action.

En marketing, cela nous paraît évident, et pourtant, ça ne l’est pas toujours quand il s’agit de construire et diffuser son image professionnelle.

Pour commencer, je t’invite à regarder la vidéo que j’ai réalisé avec Alexandre autour de cette question du Storytelling.

 

C’est quoi le Storytelling ?

Tu ne trouveras aucune définition identique à ce sujet, personne n’est d’accord, ils ont tous un avis ou un autre sur le sujet, c’est fatiguant.

Pour moi, on parle de Storytelling quand on parle de récit. Raconter une histoire. Prendre la parole.

Tu peux le faire dans un conte pour enfant, pour diffuser une information dans la presse, pour contrer ton ennemi politique, ou pour vendre simplement.

Nous ne vendons plus avec des caractéristiques depuis longtemps, il y a trop d’offre, de concurence, nous vendons avec une histoire.

Nous nous connectons aux autres grâce au Storytelling, nous nous connectons aux autres grâce à un imaginaire commun, des mots, des phrases, des expressions, c’est de ça qu’il s’agit ici.

Et c’est essentiellement sous cet angle que j’aborderai le sujet.

Si tu attendais de la prise de parole publique comme pour les TedX, tu n’en trouveras pas ici. Je n’aime pas du tout parler devant plein de gens.

J’aime écrire les histoires d’entrepreneurs, d’auteurs, de dirigeants, et les diffuser de la meilleure façon pour qu’elles aient de l’impact.

 

 

Comment bien utiliser le Storytelling pour créer de l’émotion : 3 conseils à appliquer MAINTENANT.

Je ne peux pas te laisser quitter cet article sans avoir des choses concrètes que tu peux appliquer tout de suite, alors voici 3 conseils que tu peux utilsier dans les 6 minutes, que tu sois un jeune entrepreneur qui se lance, ou un dirigeant accompli qui cherche à diffuser son message.

  1. Tu dois lire bien plus que ça.

Oui, tu m’as bien lu. Plus tu vas lire, plus ton cerveau va se former à la construction de discours.

Tu peux pour cela lire la presse, lire les discours politiques, lire des livres (comme ceux que je conseille régulièrement), lire mes emails quotidiens, t’abonner à de nombreuses autres newsletters, ou encore, trouver d’autres sources d’inspiration.

L’essentiel, si tu veux développer ton Storytelling et apprendre à créer des histoires qui ont de l’impact, c’est de lire beaucoup et surtout, de te demander comment ces histoires, ces discours, ont été construit. Ça, tu peux le faire dans les 3 secondes.

 

2. Forme-toi aux notions de Personal branding et de Copywriting. 

Pas de Storytelling sans eux.

Le Personal branding te permettra de créer TON image comme si tu étais une marque dont on cherche l’empreinte, le positionnement, l’image. Cette notion te permettra de te créer un nom qui va durer et qui t’aidera dans toutes les étapes de ta vie. Attention, ce n’est pas de l’égo : pense à la valeur que tu crées, elle est importante.

Le Copywriting, c’est de l’écriture de vente. Elle aussi, pensée par les plus grands publicitaires du début du siècle dernier, te permettra comme notion fondamentale, de comprendre comment construire un discours qui a de l’impact.

S’ils ont réussi à faire autant de choses extraordinaires avec les moyens dont ils disposaient, imagine ce que tu peux faire avec internet et les médias sociaux…

D’ailleurs, tu devrais commencer par ouvrir une newsletter et écrire bien plus souvent.

 

3. Qui es-tu ? Ecris le ! 

 

Pour écrire une bonne histoire, il faut une situation initiale efficace, et souvent, c’est de toi qu’il s’agit.

Commence comme je l’explique dans la vidéo ci-dessus, à écrire ton histoire et qui tu es en : un mot, puis une phrase, puis un paragraphe.

Ce conseil vient du livre Perenial seller, de Ryan Holiday, un auteur que je te recommande fortement si tu veux te former au marketing et au digital Storytelling.

Tu verras que l’exercice est difficile, mais si tu y arrives, tu n’auras plus jamais de problème de pitch que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la vraie vie, lors d’un événement professionnel.

 

Le démarche AIDA : Quand le marketing t’apprend le Storytelling.

 

En marketing, on parle souvent de cette forme de création de contenu.

 

Attirer l’attention.

Provoquer l’intérêt.

Susciter le désir.

Déclencher l’achat.

 

Tu peux reproduire cette construction dans toutes les étapes de ton Storytelling, que ce soit pour développer ta marque ou ton entreprise, que ce soit pour diffuser ton image professionnelle ou encore lors d’un message publicitaire qui est là pour vendre, tu peux TOUT.

Cette construction est également cette que l’on utilise en Copywriting.

Tu verras aussi que tu peux 100% connecter cette idée également, avec celle de Personal branding.

 

Pourquoi j’ai choisi de faire du Storytelling une démarche écrite ?

Il est vrai que la question se pose, dans la mesure où je pourrais utiliser tout ceci pour créer des vidéos, des podcasts ou encore pour prendre la parole en publique.

Je pense simplement que tout le monde doit trouver sa force, son skill, sa passion, pour ma part, ce sont les mots.

Mon but, ma mission, mon projet, c’est de raconter votre histoire, et de vous accompagner dans la diffusion de celle-ci avec les outils à ma disposition, et je veux vous apprendre à en faire de même.

Demain, vous serez capable de vendre en un mail de quelques lignes, de faire un reboot total de l’image de votre marque, de votre entreprise ou encore de changer radicalement votre Personal branding en quelques jours, simplement en jouant avec les mots, l’image, les histoires.

 

Et l’humain dans tout ça : on est des grands méchants costards du marketing ?

 

Pas du tout pimprenelle. Je l’ai dit souvent par email (et tu devrais les lire), je vais le redire une fois de plus ici.

Mon métier, ma passion, est de façonner ton histoire et de la rendre visible pour exploser tes ventes, créer ton métier, laisser un héritage avec ton entreprise.

Oui, c’est vrai, j’utilise les mêmes outils que les relations publiques, le lobby, la propagande politique, les vilains du marketing.

Et c’est ok, parce qu’ensemble, on va faire le bien avec cela, et on va le faire maintenant.

Charte de conduite oblige et déontologie, je ne travaille pas avec des personnes qui veulent faire quelque chose qui n’a pas de sens, qui veulent faire “du mal” autour d’elles.

Je travaille essentiellement avec des femmes d’ailleurs, parce que je les trouve bien plus connectées à leurs émotions et aux autres, et je pense que notre salut à tous viendra de là.

J’utilise les “mauvaises” techniques pour faire le bien, et c’est très ok pour moi, ça ne va pas à l’encontre de mes valeurs.

 

Si tu pouvais sauver le monde, un humain à la fois, tu ne voudrais pas le faire ?

Si tu peux faire du bien, c’est ton DEVOIR de diffuser cela au plus grand nombre.

Moi mon devoir, c’est de t’aider à le faire. Et on va faire ça bien.

D’ailleurs, tu peux simplement postuler sur la liste d’attente pour travailler avec moi.

 

Un exemple passionnant de Storytelling humain : quand Nike s’engage.

 

Souvent, Nike nous étonnent avec des campagnes de communication basée sur le Storytelling, et ils sont très forts pour cela.

Plus encore, ils savent créer de l’émotion et vous engager à leurs côtés dans cette démarche, comme si nous faisions tous partie d’un grand mouvement qu’il fallait absolument perpétuer. C’est génial. J’aimerais en voir plus souvent comme eux.

Si l’on pense naturellement à leur campagne avec Casey Neistat, le grand vidéaste américain…

(Vous pouvez voir la vidéo ci-dessous)

(2012 déjà, 28 millions de vues tout de même… pour une “pub”).

 

On pense moins à une plus récente campagne qui a la base, n’était qu’une affiche, et qui a même fait réagir le Président Américain : Donald Trump.

Je ne vous raconte pas l’histoire dans les détails, des personnes passionnantes dont c’est le métier ce sont amusées à le faire juste ici : Comment Nike a prouvé au monde entier le pouvoir de la publicité – La Réclame.

 

Voici ce que nous sommes capables de faire, “nous” publicitaires, Storyteller, responsables de l’image publique des personnes et des entreprises. Voyez comme il est aisé de faire le bien, en racontant une histoire.

Vous comprenez maintenant pourquoi le Storytelling est si important pour moi, et pourquoi je veux vous l’enseigner jour après jour.

 

Jérémy, 

 

 

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.