Apprendre à dire NON pour gérer son temps.

J’ai eu l’idée de cet article en écoutant le très bon podcast de The Family, pendant un Talk d’Oussama Ammar. Il parlait de l’art de Focus sur les choses qui comptent. Dans cet article, je veux que vous compreniez l’importance de gérer votre temps, comme je l’expliquais déjà il y a un an – j’espère vous donner aussi quelques astuces pour dire non plus facilement dans votre vie pro, pour éviter les sollicitations permanentes et être plus efficaces. On y va ! 

The Family en podcast : l’avis d’Oussama Ammar sur l’art de Focus

J’écoutais ce podcast hier, il s’agit d’apprendre à mieux gérer son temps, son énergie. L’intervenant, très connu du milieu des Start-ups, nous explique que trop d’entrepreneurs se dispersent en voulant jouer aux entrepreneurs, alors qu’ils devraient être concentrés sur l’essentiel : les ventes.

Nous avons tous fait cette erreur un jour.

Dans ce podcast, il nous explique aussi quelque chose de très intéressant, il faut savoir dire non.

J’étais à ce moment en plein Semi-Marathon, j’avais X rendez-vous à caler et je me suis dit : Je n’ai pas envie d’aller à la moitié de ces RDV parce qu’ils n’ont pas de but précis, ils ne vont pas dans le sens de mon objectif du moment, ce sont de la distraction.

La distraction, sauf quand elle est choisie, je suis plutôt contre, et c’est ce que je vous racontais déjà il y a un an.

Petite éloge de la névrose calendaire.

C’était le sujet d’un article : Ma névrose calendaire et mon emploi du temps.

Je vous y expliquais comment je gérais mon temps, mes rendez-vous, comment je prenais de moins en moins de temps pour ce qui ne compte pas. Un an après, je prends la décision d’aller encore plus loin, et de me détacher de tout ce qui n’a pas un but précis et identifié. Je vais vraiment Focus sur les choses importantes.

Focus c’est quoi ?

Être VRAIMENT focus, c’est ne plus penser à rien d’autre qu’à l’objectif, ne plus se laisser distraire, c’est se consacrer avant tout à ses clients, à ce qui rapporte de l’argent ou qui va dans ce sens, c’est se dire qu’il n’y a qu’un seul objectif en tant qu’entreprise / entrepreneur : la croissance.

Alors non, je ne vais pas cesser d’aller boire des cafés avec des gens… Cela fait partie intégrante de mon quotidien et je ne compte pas changer ça. Je veux simplement ne plus perdre de temps sur ce qui ne compte pas…

Ne plus perdre de temps sur ce qui ne compte pas

Ne plus perdre son temps sur ce qui ne compte pas, c’est aussi ne plus s’imposer des rendez-vous qu’on n’a pas envie d’avoir, ne plus accepter des réunions qui n’ont pas de but précis, ne plus passer X temps au téléphone avec une personne qui veut “juste discuter”.

Nous n’avons pas le temps pour ça, et il y a des façons d’approcher les autres. Le temps est notre ressource la plus précieuse. J’en accorde à ma famille, à mes amis, à mes clients. C’est bien suffisant.

Désolé, si vous n’êtes pas dans ces cases, à ce stade, je n’ai pas de temps à vous accorder.

Dire non

Et c’est le plus difficile selon moi, apprendre à dire non.

Dire non à ce meeting qui ne sert à rien qu’à se congratuler sur des idées qu’on a déjà eu.

Dire non à ce nouveau projet génial en partenariat avec la star du moment parce qu’on n’a pas le temps pour ça.

Dire non à tout ce qui n’est pas essentiel pour avancer au quotidien.

Votre Timeline doit être journalière ou hebdomadaire, vous n’avez pas le temps pour le reste.

Si ça met 6 mois, ça doit pouvoir attendre… ou alors vous avez déjà réussi, et vous n’avez pas le temps d’être ici à lire ces conseils !

Les sollicitations extérieures

Ce sont ces sollicitations qui prennent 80% de notre temps au quotidien. Loi de Pareto inside.

Je suis toujours étonné quand je suis en Voyage, de pouvoir générer le même chiffre d’affaires avec mes clients et partenaires, en travaillant 2 à 3 fois moins en terme de temps.

La raison est très simple, je ne suis pas perturbé par des coups de téléphone, par des RDV de réunion, par des sollicitations non voulues, je suis concentré sur l’essentiel, le deep work, mon travail, raconter des histoires, écrire, bosser les stratégies de mes clients et leurs projets.

Rien de plus.

Rien de moins.

Vous devez vous débarrasser le plus possible de ces sollicitations extérieures. Elles ne sont souvent pas importantes, pas nécessaires.

Ce qui compte vraiment

Alors, qu’est-ce qui compte vraiment pour vous ?

Si vous êtes dans l’influence, c’est sûrement de boire des cafés et de rencontrer de nouvelles personnes.

Si vous bossez derrière un ordinateur, cela peut être la production de contenu.

Si vous avez une entreprise, c’est peut être de driver vos équipes ou de développer votre produit pour qu’il soit le meilleur possible.

Il y a plein de choses importantes que vous pouvez faire, et qui sont bien plus urgentes que toutes ces sollicitations que vous acceptez et qui plombent votre temps.

Vous devez dire non à tout ce qui n’est pas nécessaire à votre survie professionnelle. Soyez un homme des cavernes, en mode survie.

Mes astuces pour gérer mon temps et dire non

Avec le temps, j’ai développé quelques astuces…

  • J’ai bien fait comprendre à la terre entière que je détestais téléphoner et que je n’avais aps de temps pour ça, ne m’appelez pas, sauf si c’est urgent et nécessaire (je décroche en fait seulement pour mes associés, ma famille proche et quelques clients).
  • Vous voulez me caler un RDV ? Envoyez-moi un mail, je n’ai jamais mon agenda sur moi, il est sur papier. Je peux ainsi me poser et choisir mes moments de dehors et mes moments de travail.
  • Je sépare ma semaine avec des journées RDV et des journées bureaux. Je ne sors pas de chez moi les jours de bureau.
  • Je demande systématiquement la raison pour laquelle on veut me voir. Parfois, cela peut être traité par mail ou messenger et dans ce cas, pas besoin de réunion.
  • Votre projet génial dont il faut absolument me parler n’est pas le mien, si vous n’êtes pas un de mes clients, ou un de mes amis, je n’ai pas de raison de l’écouter.

 

Cela peut paraître assez inhumain, mais si l’on veut garder une certaine stabilité, pas le choix…

Pour finir…

Toutes ces choses, j’essaie de les inculquer au quotidien à mes clients. Ceux de l’Agence Solon, ceux de l’inkubator, ceux du Club des conteurs modernes. 

Ce sont les 3 seules choses sur lesquelles je me Focus, et je n’ai pas de raison d’en prendre d’autres.

Quand j’ai du temps pro en “trop”, je travaille pour Vision Strasbourg, et le reste du temps, je ne suis pas disponible.

Cela ne va pas changer, je prends toujours aussi peu de clients à la fois, et je travaille pour les gens qui veulent vraiment faire quelque chose.

Oui, je suis sûrement un petit con.

C’est aussi pour cela que je ne travaille pas avec les grands comptes, ils n’ont souvent pas besoin d’un emmerdeur comme moi.

Je préfère travailler avec des entrepreneurs, ils sont le décisionnaire, le payeur, l’exécutant.

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.