La séduction : Avant tout une affaire de Branding ?

Dans cet article, nous allons aborder plusieurs angles, et d’ailleurs ça va être cool.

Tout d’abord, avec Alexandre Cormont et son livre « Confidences d’un love Coach« , pour parler de la mauvaise image dont souffre la séduction, mais aussi l’amour dans notre société (au niveau médiatique, mais aussi pour en parler dans la vraie vie) – puis avec Selim Niederhoffer, Social Media Strategist (Et coach en séduction pour Art de Séduire), pour parler à la fois de ce dernier sujet, mais aussi de Branding d’humain, puisque finalement, votre meilleur produit, c’est vous !

T’es prêt ? C’est pas hyper clair, mais ça va le devenir vite promis.

La séduction dans les Médias – Confidences d’un Love Coach, par Alexandre Cormont

Alexandre Cormont Love Coach

J’aurais pu vous parler simplement de ce livre et vous en faire une analyse détaillée, mais je ne suis pas critique littéraire et je suis certain que certains le feront bien mieux que moi.
J’ai décidé alors de changer d’angle. Et si on se parlait de la séduction pour le grand public ? Comment elle est vue, comment on en parle ? Comment l’expliquent ceux dont c’est le métier ?

Avec la sortie de ce livre Papier, Alexandre fait parler de lui dans les médias, et se retrouve donc confronté à cette problématique ! Alors, comment un expert fait-il pour contourner ce Tabou français ?

– Hello Alexandre, comment le livre est-il reçu en France par le grand public, quand la séduction est encore relativement tabou dans nos médias ?

Hello Jérémy et bonjour à tous. Merci pour cette question. Ecoute je suis plutôt content parce que le livre s’est placé comme Best Seller sur Amazon au niveau de sa catégorie et c’était le challenge que je m’étais fixé. Il n’est pas toujours facile de parler de séduction, d’amour, de développement personnel et finalement j’ai trouvé un écho intéressant de la part de blogueurs, de mes visiteurs et d’un public plus large aussi.

– Quelqu’un qui veut parler Séduction et Amour dans un média, lors d’un diner, au détour d’une conversation, comment doit-il faire selon toi ?

J’ai comme l’impression que le terme « Séduction » est mal perçu dans notre société. Il fait référence à la drague, au sexe, à l’amour primaire.
Je le vois plus comme notre capacité à exprimer notre personnalité et à vaincre nos barrières très souvent liées à la peur. Je crois qu’il est possible de contourner le mot « séduction » pour parler plus d’attraction ou de charisme. Du moins ce serait mon conseil quand on veut en parler autour de soi, ces notions raisonnent plus dans le positif.

– Avec ce livre, tu parles de ton activité, de ce que tu vis et conseilles, mais c’est aussi un moyen de faire connaître la séduction, de parler d’amour, de coaching, de développement personnel et d’amélioration de soi au plus grand nombre. Tu penses que ça manque encore en France ?

Sincèrement je crois qu’on a énormément de retard sur les USA à ce niveau et que pourtant c’est un excellent moyen d’aider les hommes et les femmes à s’épanouir, à être plus entreprenant, à ne plus subir le quotidien et à se trouver une « âme ». C’est un peu théorique mais la séduction, la confiance en soi, l’art de la communication sont pour moi indispensables à une vie agréable et au bonheur…

– En quelques mots, comment tu expliquerais ce que tu fais au quotidien avec tes clients ?

Ecoute, je crois que chaque personne qui fait appel à moi ressent le besoin de se lâcher et de savoir profiter du moment présent sans se mettre une grosse pression. Quand on cherche l’amour ou à sauver son couple, l’objectif prend souvent le pas sur sa personnalité et mon rôle est de faire ressortir le côté « unique » de mes coachés pour les aider à s’épanouir mais surtout à prendre le contrôle de leur quotidien. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’écrire ces confidences qui sont en réalité une cassure des règles et des préjugés en amour…

– Des actualités dont tu veux nous parler ?

Pour le moment je me concentre sur la sortie future de mon site personnel aux USA. Je me suis installé depuis un an à Miami et je peux dire que l’internationalisation est un projet qui me tient à coeur. Je crois que le french love coaching a de beau jour devant lui 🙂

Merci Alexandre pour ton temps ! N’hésitez pas à retrouver son livre – Confidences d’un Love Coach pour plus d’informations sur tout ça.

On passe à la suite maintenant avec un autre avis… plus axé communication !

Sélim officie comme coach chez Artdeseduire.com, mais également comme Social Media Strategist et expert en communication.

La séduction dans les médias et dans la vie : Raconter des histoires pour séduire

selim niederhoffer Coach en séduction

Hello Sélim, merci pour ton temps et de répondre à ces quelques questions !

– Comment vois-tu la séduction aujourd’hui dans les médias en France ? C’est un sujet compliqué ?

La séduction et la drague font cliquer : tu prends n’importe quel tabloïd, ils vendent les histoires d’amour des puissants et célèbres de ce monde. C’est ce qui nous intéresse depuis la nuit des temps, et ça ne changera pas. J’ai lu un bouquin récemment, « Sexus Cinematographicus » qui relate les histoires d’amour des grands noms du cinéma français : il s’ouvre sur la question « qui couche avec qui ». Qui a toujours passionné et passionnera toujours les foules.
Le couple, les ruptures, c’est facile d’en parler, c’est visible. Mais la séduction va à l’encontre de ce que pensent les bisounours : il n’existe aucune justice dans le domaine de la séduction. Le riche, le beau, le mec en place socialement, l’homme cultivé séduisent plus qu’un type lambda, c’est une évidence.

La séduction est injuste et de nombreux médias n’ont pas envie que ça se sache, n’ont pas envie de donner les clefs du bonheur au peuple. Personne n’a envie de briser le mythe du coup de foudre…

– De quelle façon faudrait-il en parler pour que ça change ?

La séduction, c’est 80% culturel, et 20% animal si tu me demandes mon avis. Or aujourd’hui, les médias imposent des visions très négatives de la séduction, en imposant aux lectrices et aux lecteurs l’idée que « drague = harcèlement ».

La séduction est un processus normal, atavique, qui existera toujours. Les hommes iront toujours vers les femmes, parce que nous sommes biologiquement programmés pour ça, pour la survie de l’espèce. Et c’est cette part d’animalité que rejettent complètement certains esprits étroits, qui veulent réglementer les lieux de rencontres, les horaires et les manières de faire, pour cultiver l’entre-soi…

« Les hommes chassent, les femmes pêchent », ce n’est pas de moi, c’est Victor Hugo. La séduction est comme le sexe, naturelle. Mais aujourd’hui, certains essaient de ridiculiser ou d’éradiquer ce processus. Je m’interroge vraiment sur la finalité de la démarche de certaines féministes…

Si vraiment tu me donnais les clefs du Ministère de l’Education Nationale, je ferais de la communication interpersonnelle une matière à part entière, histoire qu’on arrête d’être un pays de handicapés émotionnels…

– Sans parler de Media, parler de séduction dans la vie, c’est aussi parler de soi, et on en revient au branding, au fait qu’en séduction, on nous apprend simplement à être une meilleure version de nous, une version mieux racontée ! Le Personnal Branding, c’est important à quel point pour toi ?

C’est très important. Ça ne remplacera pas le travail, ça ne remplacera pas la sueur sur notre chemin vers la réussite, mais je connais trop de personnes brillantes qui n’ont pas encore acquis ce « faire savoir ».

Nous vivons dans une ère d’image, cf le mot de l’année, la « post-vérité ». Rien ne compte plus que les images, et peu importe les vrais exploits ou réalisations des gens : Trump élu aux Etats-Unis sur de l’image, Kim Kardashian qui n’a pour seul talent que de faire fructifier son image, le monde marche sur la tête.

Mais je ne peux pas conseiller de fuir ce monde. Même si notre fonctionnement en tant que sociétés occidentales déconne, je suis obligé de donner des conseils en personal branding à mes clients : le premier réflexe d’une femme va être de googler son prétendant.

Que va-t-elle penser s’il n’est ni sur Instagram, ni sur Facebook, ni sur Linkedin ? En 10 ans, depuis l’arrivée de Facebook en France, notre univers et notre image a changé. Soit on casse tout (peu probable), soit on apprend à jouer avec ces nouvelles règles du jeu (beaucoup plus probable).

– Des conseils que tu aimerais donner à ce sujet, tiré de tes expériences quotidiennes comme Strategist et comme coach ?

Je crois que comme beaucoup de professionnels du web, j’ai accumulé une certaine « social media fatigue », c’est un vrai boulot de se mettre en scène, de penser à bien valoriser ses réalisations.

Du coup, mes conseils du jour seront plus des « don’ts » que des « do’s » :

Arrêtez de vous plaindre en ligne, arrêtez de crier vos ruptures, vos larmes : tout le monde s’en fout. Ce n’est pas attirant. Le gagnant du concours du mec qui se plaint le mieux n’a jamais séduit personne.

Utilisez la force de vos réseaux sociaux pour tisser de vrais liens physiques avec ces inconnus qui partagent les mêmes passions et défendent les mêmes causes que vous : le virtuel ne suffit pas, il faut aussi être à l’aise dans le réel avec les autres.
(J’ai très peur du nombre de jeunes que je vois débarquer en soirée « influenceurs – blogueurs » et qui sont si mal à l’aise en société. Ça brille en ligne, mais tenir une conversation intéressante de 10 minutes semble devenu une sorte d’exploit en 2017… )

Et dernier conseil : apprendre à se pitcher rapidement. C’est vital. Je vois trop de gens qui bégaient quand je leur demande ce qu’ils font, d’où ils viennent. Arrêtez de regarder vos pieds : ces questions, on va vous les poser toute la vie, il serait temps d’avoir une réponse convenable, non ?

– Une actualité dont tu veux nous parler pour finir ?

Le projet qui m’excite le plus le cerveau en ce moment, c’est la reprise de l’activité sur la chaîne Youtube ArtdeseduireTV ! On a plein de trucs sympas à venir, ça me fait plaisir de reparler en direct à nos lecteurs / spectateurs.
J’ai aussi quelques projets perso qui arrivent cette année, mais un pas devant l’autre !

Merci pour ton temps !

Pourquoi je vous parle de ça ?

Coaching en séduction

J’ai eu envie d’échanger autour d’un sujet compliqué dans les médias et autour de Branding avec deux experts aujourd’hui parce que je pense que le sujet peut tous nous amener beaucoup de bonnes choses.

Le Personnal Branding, raconter des histoires pour vendre ou convaincre, c’est un peu mon cheval de bataille, mais avant cela, j’ai évolué dans la séduction et le développement personnel pendant pas loin de 8 ans (peu le savent, vous faites maintenant partie des détenteurs du secret !).

J’ai énormément appris pendant ces années, sur moi, sur les autres, sur la façon de communiquer et j’espère que ce sera également le cas pour vous.

Faisons un petit test ensemble.

Vous devez vous raconter en 2 lignes.
Que diriez-vous ?

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus.