La plus Importante Question : Qui êtes-vous ?

C’est putaclic un peu nan ? Tant pis, j’aime bien moi.
Non, pas de philosophie existentialiste aujourd’hui ; une fois de plus, nous allons parler de communication. Qui êtes-vous vraiment ? Quel est votre métier ? Votre positionnement ? Votre ton ? Bref, savez-vous expliquer votre communication à un enfant de 2 ans ou à votre grand-mère ?
Si c’est non, et c’est souvent le cas, on va en parler aujourd’hui.

Pourquoi vous devez savoir qui vous êtes

storytelling

C’est un exercice particulièrement utile et pourtant bien souvent mésestimé. Si on jouait les planeurs (ces communicants qui inventent des mots pour expliquer les tendances), on dirait qu’il s’agit de la définition stratégique de votre Storytelling métier (oui je pousse volontairement le trait…).

En vrai ce que ça veut dire : Apprenez à expliquer aux gens ce que vous faites, et travaillez la façon dont vous souhaitez le raconter.

Je le répète assez souvent, comme le disait Simon Sinek, « Start with the why » ; les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi vous le faites, votre histoire, votre parcours, ils vous achètent vous.

Go pro ne vend pas une mini caméra, elle vend l’expérience d’enregistrement de vos moments les plus intenses, notamment à travers les sports extrêmes.
Voilà qui ils sont : Une mémoire pour vos moments les plus fous.

Et vous, vous êtes qui ?

Le Test ultime : expliquer ce que vous faites comme métier à quelqu’un qui n’y comprend rien

definition-strategique-de-marque

Ça c’est jamais évident. Je me confronte à ça, chaque fois que je vais chez mes grands parents ou que je rencontre quelqu’un de totalement hermétique au monde numérique : Nan mais tu fais quoi exactement ?

Youpi, ça va être le moment de la définition stratégique du Storytelling métier, mais avec des mots accessibles pour ceux qui n’aiment pas internet.

Moi j’aide les gens à avoir une stratégie sur les réseaux sociaux (ces nouveaux média d’internet), pour raconter des histoires, expliquer qui ils sont, ce qu’ils font, pour ainsi atteindre leurs objectifs.

J’ai mis énormément de temps à avoir ce travail de Wording et il évolue constamment. J’apprends à raconter de mieux en mieux ce que je fais au quotidien avec mes clients.

Mieux encore, à force d’avoir cette conversation, j’affine ce que je veux et ne veux pas faire dans la vie.

Aujourd’hui, je sais qu’à long terme, j’aimerai travailler Storytelling et Personnal Branding avec des entrepreneurs, des dirigeants, des blogueurs – mais pour Brander leur personne, l’humain derrière le projet.

Oui j’aime bien les humains, même si je dis souvent le contraire.

A force de travailler cette exercice de dire ce que vous faites, vous affinerez votre réflexion, vous le direz de mieux en mieux.

Ce que vous faites détermine à qui vous allez parler

quel-est-votre-wording

Indeed.

Deuxième grosse question avec mes clients : Quel est ton coeur de cible ? A qui tu t’adresses ?

La réponse est souvent fausse, parce que les entrepreneurs ou les marques sont trop focus sur leur projet, et ce qu’ils aimeraient, et sont parfois (pas toujours heureusement) déconnectés de la réalité du terrain.

Il faut maîtriser sa cible, son client type sur le bout des doigts. Pour cela, il faut déjà savoir ce que l’on vend, sur quel marché on est, quels sont nos concurrents etc..

Bref : Qui vous êtes.

Une fois de plus, il faut se connaître, pour savoir à qui s’adresser, et pour savoir comment répondre à leurs besoins les plus évidents sur votre marché.

The elevator pitch

elevator-pitch

Le petit jeu en bonus.

Êtes-vous capable d’expliquer ce que vous faites, comment vous le faites, et avec qui, en seulement 30 secondes, soit un trajet moyen en ascenseur ?

Si oui, vous êtes capable de passer l’Elevator Pitch, et donc de présenter votre projet à la moindre opportunité.

Ce n’est pas évident DU TOUT comme test – mais c’est carrément formateur.

Comment conclure cet article après tout cela finalement…

Ah je sais !

Quelques idées pour bien définir qui vous êtes et affiner votre stratégie

– Echangez le plus souvent possible avec d’autres entrepreneurs
– Pitchez votre projet chaque fois que cela sera possible
– Confrontez vos idées, n’ayez pas peur d’avoir tort
– Trouvez au moins 5 façons différentes d’expliquer ce que vous faites
– Essayez de l’expliquer dans plusieurs langues
– Adressez-vous à des personnes qui sont censés ne rien y comprendre, et essayez de leur expliquer
– Challengez vous dans la définition de votre métier et de votre histoire.

On a fini ici je crois…

J’espère que cet article vous aura servi, vous aura plu, n’hésitez pas à me laisser un petit mot en commentaire ou à m’écrire, et à très bientôt !

Mymy – entrepreneur qui sait maintenant qui il est.

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus.