J’ai testé pour vous : La Méditation même si j’suis pas un hippie.

Je vous vois arriver. Je ne suis pas un hippie on a dit. Bon ok un peu, mais seulement quand je bois du Matcha et que je décide que courir pieds-nus est une bonne idée. Vous pensez que cet article ne parlera pas d’entrepreneurs ? C’est tout le contraire. C’est même là tout le sujet.

J’ai toujours été un faux calme. J’ai parfois l’air, mais c’est faux. En fait nan, je n’ai même pas l’air calme – mais ça c’était avant.
Après l’arrêt du café, la course à pied, le Yoga, j’ai eu envie d’aller plus loin dans mon rapport à moi-même et ma volonté d’être plus calme, de mieux gérer mon stress, ainsi que mon quotidien d’entrepreneur.

C’est là je crois qu’un ami m’a dit : tu devrais essayer la médiation.

Quoi ? Rester assis là en tailleur comme aladin pendant Trois plombes ? Juste no way.

J’ai dû mettre 2 ans d’essais avant de trouver ce qui me convenait, et pourtant… c’est devenu une pratique quotidien qui m’est essentielle.

Bouge-pas, je te raconte.

Comment je me suis mis à méditer – pour mieux gérer ma vie d’entrepreneur.

jai-teste-pour-vous-la-meditation

Comme pour la course à pied (oui pour d’autres choses aussi, bande de coquinoux), la première fois ce n’est ni long, ni bon. C’est même la misère.

J’étais persuadé que je ne devais penser à rien… « Empty your mind » mon cul. J’arrive pas. J’en ai marre. Bon j’ai les yeux fermés depuis 2h là au moins.
Putain 37 secondes… J’suis foutu.

Et un jour (longtemps longtemps après), je suis tombé sur une petite vidéo d’un moine qui parlait de « Focus your Monkey mind ».

Ah tiens, pas besoin de faire le vide comme un moine ? Il faut juste se concentrer sur quelque chose. Ce qu’on veut apparement en plus !

J’ai d’abord essayé sur la respiration. Pas bien glorieux. Mon esprit part dans tous les sens mais je tiens quelques minutes. Cela reste assez désagréable.

Ah tiens, c’est quoi ça… des chants vibratoires bouddhistes ? Allez vas-y j’essaie. J’ai rien à perdre, et de toute façon je chante faux.

13 minutes, une sensation de vide intérieur agréable. J’étais reposé.
J’avais enfin trouvé la méthode qui me convenait. Il aura fallut 2 ans de tentatives avortées et de frustration.

Aujourd’hui je continue dans ce sens, mais aussi avec des méthodes de respirations, la méthode Wim Hof d’hyperventilation et bien d’autres idées bizarres.

Je suis plus focus sur mes idées, et j’arrive à nouveau à me concentrer au quotidien.

Oui je sais, j’avais dit que ça parlerait d’entrepreneur. J’y viens saoule-pas.

Pourquoi je te raconte ça

La première chose que je dis toujours à mes clients, ou à mes amis quand on parle de communication d’ailleurs, c’est que Simon Sinek avait raison avec son adage « Start with the why« .

simon-sinek-start-with-the-why

Certes, il en a fait un livre beaucoup trop long, mais ça reste une bonne idée à la base.

Il faut raconter des histoires aux gens, puisque c’est ce qui détend, et ce que l’on veut lire.

Et là, je viens de te raconter ma petite histoire de méditation de hippie dopé au Matcha même pas bio, et tu m’as lu.

Parce que tu cherches une réponse sûrement, mais aussi parce que tu aimes déconnecter le temps d’une histoire, même quelques minutes seulement.

Et c’est là toute la difficulté, que ce soit sur un blog, les réseaux sociaux ou toute stratégie de contenu : il faut apprendre à raconter des histoires.

Et c’est ce que j’ai envie que l’on fasse ensemble.

Le meilleur moyen que vous avez d’attirer vos clients vers votre marque, votre produit, c’est de leur raconter des histoires dans lesquelles ils ont envie de se projeter.

Cela peut s’appeler animation de réseaux sociaux, de blog, positionnement, ou encore univers de marque, finalement on s’en fou. C’est la même chose.

raconter-de-belles-histoires

C’est ce que je veux faire sur ce blog, c’est ce que je veux faire avec mes clients, c’est ce que j’ai aussi envie que vous fassiez entre vous, et parfois avec moi.

En plus d’une démarche de communication qui me séduit, je trouve que c’est aussi un acte agréable, presque de bonté, de sortir les personnes de leur quotidien pendant quelques minutes, même si au final, vous avez quelque chose à vendre.

Je m’arrête ici, je suis à deux doigts de me transformer en télé-évangéliste et de vous vendre de la religion – mais maintenant, vous avez l’idée.

Et en prime, vous savez pourquoi je médite comme un petit hippie chaque jour : parce que ça me fait du bien de ne pas faire le vide, et parce qu’on est 12 dans mon Monkey Mind.

Mymy, conteur d’histoires farfelues depuis la naissance.

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus.