Entrepreneur, dirigeant, homme politique : quand le « patron » devient la nouvelle Girl Next Door

J’écrivais quelque chose de similaire sur Linkedin il y a plus d’un an déjà. On y parlait de Personal Branding de dirigeant, mais aussi de communication sur le web. Aujourd’hui, évoluant au gré de mes rencontres et de mes activités, je me suis dit qu’un redit sur le sujet serait une bonne idée ! Alors, comment prendre la parole sur les réseaux sociaux quand on est un personnage public, ou à la tête d’une entreprise ? 

Comment le dirigeant doit-il prendre la parole sur internet ?

Dans notre société, qu’on le veuille ou non, le dirigeant d’entreprise, d’association, de fond, est connu du grand public, il est scruté, on attend de lui une certaine prise de parole. Il ne peut plus être un riche (et cela n’est pas péjoratif dans ma bouche) et successfull ermite, planqué dans sa maison dans une forêt.

Paparazzi, médias en ligne, twitter, bruits de couloirs et j’en passe. Le Dirigeant de plus en plus, porte son entreprise au travers de sa communication digitale, et a besoin d’être entouré pour cela. Nous reparlerons plus bas dans les exemples des bests practices, mais aussi des ravages d’une mauvaise communication digitale (Elon, si tu nous lis…)

Le dirigeant aujourd’hui, se doit d’être rassurant, se doit d’être positif, se doit de s’engager ! Oui, comme il y a 50 ans me direz-vous…

Exactement. Sauf qu’aujourd’hui, tout peut se jouer en une seconde, ce qui change la donne.

Pourquoi est-ce différent de l’homme politique ?

C’est encore plus cruciale pour la personnalité politique aujourd’hui, de savoir communiquer sur internet, ou d’être conseillé dans cette communication. Nous avons maintes fois vu des campagnes se faire et se défaire sur un simple tweet.

Nous avons vu des personnages ô combien spectaculaires, exploser pour une mauvaise communication de crise.

Nous avons vu des choses que n’importe quel étudiant en communication aurait pu régler en quelques minutes.

Pourtant, cela continue d’arriver.

Bien souvent parce que la personnalité politique n’accepte pas un fait, communiquer sur internet n’est pas son métier, et cela dépend de codes et de compétences qu’elle n’a parfois pas.

(No offense, je ne ferais sûrement pas le malin du tout, si je devais parler devant 10 000 personnes, faire un débat en direct sur TF1, ou défendre une loi à l’assemblée !)

C’est en restant tous là où nous sommes les meilleurs, que l’on peut constituer des équipes capables de choses extraordinaires.

Les start-ups ont donné un vent de pluridisciplinarité, je vote pour un retour à la spécialisation !

Pourquoi Girl Next Door pour parler de communication de personnalité et de Personal Branding ?

J’aime beaucoup utiliser ce terme quand je parle de Personal Branding du dirigeant.

La fille d’à côté, celle que l’on a l’impression de connaître, comme dans le film.

Celle à qui on peut s’identifier, comme si elle n’était pas inaccessible.

C’est très rassurant en communication, d’avoir l’impression que cette personne si haut placée est un humain normal, qui a bien réussi.

Certes, cela ne va pas rassurer le conseil d’administration et les investisseurs… C’est pour cela aussi que la Comm externe n’est pas de la comm institutionnelle, ni de la comm financière. Ne mélangeons pas tout voulez-vous…

J’ai toujours plaidé pour une communication du dirigeant qui serait simple et accessible, ce qui n’empêche pas la marque d’avoir une communication très impersonnelle et éloignée d’ailleurs.

Le dirigeant doit prendre la parole, se montrer, communiquer et porter sa marque.

Il ne doit pas être TOUT pour celle-ci (pensons Turnover tout de même) mais doit aider à la porter.

Et pour les entreprises qui auraient peur d’un dirigeant qui prend trop de place, il reste toujours l’Avatar de communication…

Quels sont les exemples de patrons les plus parlants ?

Aux Etats-Unis, nous en connaissons beaucoup qui prennent la parole allègrement sur internet !

Elon Musk, Gary Vaynerchuck, Casey Neistat à l’époque de Beme et j’en passe.

En France ? Marc Simoncini, Xavier Niel, Alexandre Malsh à l’époque de Melty, et bien d’autres.

Qu’ont en commun ces dirigeants ?

Ils ont pris la parole de façon décomplexée au nom de leur entreprise et se sont engagés aux côtés de celle-ci, engageant leur propre réputation, leur Personal Branding et en faisant des choix de communication pouvant influer sur la vie de l’entreprise.

Cela a parfois été couronné de succès, parfois beaucoup moins.

Pourtant en France, en Europe, on reste très frileux à cette initiative parce que l’on ose pas.

On a peur du mauvais mot, mal utilisé, au mauvais moment, on a peur de mal rebondir sur l’actualité…

Et si vous vous laissiez guider pour une fois à ce sujet ?

Je le redis, chacun sa spécialité. Ricardo et sa théorie des avantages comparatifs, pensait déjà que nous devions tous aller là où nous sommes les plus efficaces, pour que tout le monde se porte le mieux possible. (Oui ok, on parlait de commerce international à ce moment, mais l’idée reste la même pour moi).

Comment puis-je appliquer cela à mon cas ?

Si vous êtes à la tête d’une entreprise, d’une institution, d’une association, vous pouvez appliquer ces conseils à votre communication, même si vous n’encadrez pas 10 000 personnes et que vous n’êtes pas à la UNE du figaro chaque mois.

Les réseaux sociaux sont là pour résoudre ce problème pour vous.

La presse spécialisée vous écoute peut-être également.

Pensez à vos clients, à vos prospects, eux vous lisent. Eux veulent savoir ce que vous pensez de tel ou tel sujet, eux veulent savoir comment vous aller diriger cette institution, ils ont besoin de vous voir, de trouver votre discours accessible.

Vous pouvez commencer dès demain. Mieux, commencez aujourd’hui !

Et si je veux aller plus loin.

Certains se sentent perdus dans cet univers du digital, du Personal Branding, de la communication sur internet, à l’ère du tout va plus vite.

C’est pour cela que j’encadre chaque mois, quelques entrepreneurs, quelques dirigeants à cette prise de parole.

C’est pour cela que j’ai créé l’Agence Solon, qui va former les entreprises et leurs head partners à cette prise de parole sur internet.

Avec toujours une méthode simple : l’implication.

Vous souhaitez en savoir plus ? Un simple mail suffit, un SMS, une missive, un pigeon voyageur, un signal de fumée.

Nous saurons vous lire !

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.