(L’interview inattendue) Stephen nous parle Porn et Sociologie ft. Le Tag Parfait

Vous le savez, j’aime ici échanger avec vous, rencontrer des experts dans leur sujet, et d’autant plus quand le sujet est innatendu. Et là il l’est ! J’ai rencontré Stephen en courant, c’est lui qui capichef les Adidas Runners de Republique. En plus d’être un leader d’exception (chut j’essaie de grater un t-shirt en plus là…), il est surtout l’auteur (entre autres) du Tag Parfait ! Un blog qui décrypte le porno d’un point de vue sociologique, et ça on aime. Il nous emmène aujourd’hui dans les coulisses de tout ça, avec des choses très cool, de vraies connaissances valuables, et des trucs plus glauques ! On y va !

Déjà, merci de prendre le temps de répondre à ces quelques questions ! Pour commencer, tu nous parles vite fait de ton parcours et de la naissance du tag parfait ?

J’ai lancé le Tag Parfait un peu par hasard en mars 2010. C’était une époque différente où les blogs se créaient autour de passion et de sujets divers (sans arrière pensée commerciale). J’ai eu l’idée avec d’autres gens autour de moi de parler de porno de manière différente, un peu comme nous on le vivait : de manière décomplexée, intégré à la culture pop. On a lancé ça en quelques semaines et ça a tout de suite pris. J’aurai jamais imaginé en faire un métier, j’étais à l’époque ingénieur du son, intermittent et j’avais un peu de temps devant moi. Maintenant je suis débordé et j’ai aucune idée de ce que je ferai dans le futur, mais c’est pas grave, ça reste une histoire assez curieuse à raconter.

Comment on en arrive à se dire : Tiens, je vais décrypter le Porn au niveau sociologique ?

Je pars du principe que quand on a une idée qui semble pas trop mauvaise, il vaut mieux se lancer quit à se planter, que de regretter de ne pas l’avoir fait. Je ne me suis pas lancé en réfléchissant plus que ça. On avait envie de parler de porn avec un point de vue consommateur, de notre expérience, de notre rapport à l’image avec légèreté mais aussi avec un peu plus d’analyse. A travers ce qu’on voit on a une approche sociologique un peu empirique. Par contre, on n’a pas la prétention d’aller plus loin non plus.

 

Séduction, dating, érotisme, porno… C’est hyper tabou comme sujet dans notre société encore, comment tu fais pour en parler autour de toi ?

Je suis très timide mais ces sujets “tabous” m’ont toujours intéressé et ne m’ont jamais posé de problème à titre personnel. Ca peut paraitre paradoxale mais la provocation me facilite la communication, j’ai l’impression de mieux maîtriser mon environnement social, alors qu’en temps normal je suis plutôt dans mon coin à regarder mes pieds ou mon portable.

La tendance du moment trop cool c’est quoi ?

C’est ce qu’on appelle l’ubérisation dans le porn. Il y a une mutation assez forte du modèle économique dans le milieu où on passe d’une production classique avec tous les intermédiaires qu’on peut imaginer à un effacement de ces derniers au profit de plateformes (typiquement sur des sites comme ManyVids, Chaturbate, ModelCentro, Pornhub Model….) On peut voir ça comme une augmentation de la précarité mais dans le porn ça crée beaucoup plus de créativité et de proximité avec les consommateurs. C’est vivifiant au final.

Puis surtout ça permet à pas mal de personnes de proposer une pornographie différente via des biais variés (porno payant, porno gratuit, webcam…) sans avoir un pied dans le milieu porno traditionnel, qui n’est pas forcément l’environnement professionnel que je recommanderais à tout le monde.

La plus glauque ?

Le porn a ses nombreuses parts d’ombres (condition de travail, pratiques, consentement…) mais je ne pense pas que ce soit une tendance non plus. Contrairement à ce qu’on peut imaginer, il n’y a pas une surenchère des pratiques.

Sur le web, on est beaucoup à connaître Dorcel pour leurs fabuleux coups marketing (et évidemment seulement pour ça…), il y a d’autres producteurs / acteurs du secteur qui font des trucs plutôt bons en terme de comm / marketing ?

Les champions du marketing en ligne sont Pornhub, c’est assez incroyable leur capacité à toucher les médias mainstream avec la moindre connerie qu’ils peuvent sortir. Parfois y’a des bons trucs, souvent c’est quand même un peu bullshit. Dans le même registre, tu as CamSoda, qui est une plateforme de webcam qui tente à sa manière d’avancer dans les pas de Pornhub au niveau de la communication en ligne. Ils sont même un “lab” où ils expérimentent des innovations plus ou moins réelles. Ça c’est une grosse tendance dans le monde adulte : jouer de la complaisance des médias traditionnels quand il s’agit de porno pour communiquer à moindre coût. C’est fascinant à observer.

Quelqu’un qui voudrait rentrer dans le business au niveau comm / marketing / commercial – tu lui conseillerais quoi ? (A part d’aimer les gens tout nu)
Je lui conseillerais de s’accrocher car il y a très peu de place, les budgets n’ont rien à voir avec le “mainstream” (tout ce qui n’est pas adulte) et à part les quelques exemples cités plus haut, il va surtout se retrouver à faire du marketing classique (et souvent agressif), loin des opés marketing qu’on peut voir dans la presse. Et en plus de ça il va se retrouver à subir les blagues lourdes de ses amis qui ne connaissent pas ce milieu. Honnêtement, n’y allez pas !

Merci pour ton temps et tes réponses ! 

Pour en savoir plus, ça se passe évidemment sur Le Tag Parfait.

Pourquoi parler de porno au niveau sociologique et consommateur est génial selon moi ?

Déjà, c’est tabou. Genre « il faut pas ». Vous me connaissez un peu maintenant, si on me dit qu’il ne faut pas ou que je ne dois pas, je le fais, petit con oblige.

Ce qui est intéressant ici, par dessus tout le reste, c’est de briser un peu les codes du « non dit » pour arriver à une véritable culture qui est classique aujourd’hui. Que ce soit en terme de plans, de keywords, de noms, il y a une véritable culture masquée derrière le porno et la plupart des jeunes de nos générations ont grandi avec sans le dire.

Sans dire que c’est bon ou mauvais, c’est là voilà tout, et c’est donc génial de trouver enfin quelqu’un pour le raconter.

Expliquer une tendance lourde de fond comme celle-ci, véritable média, véritable empire, ce n’est pas la juger, mais plutôt donner à tous les clés pour la comprendre. Pour ça, on remercie le Tag parfait ! (Et pour du vrai, je ne connaissais pas avant de le rencontrer, et je suis allé lire, et j’ai trouvé ça intéressant ! Oui messieurs, maintenant on ouvre des sites à tendance porn pour les histoires ! Le mythe devient réalité !)

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus.