Hermine, Prof de Yoga, Activiste, influenceur

Une nouvelle interview d’entrepreneur, de blogueur, de personne qui gagne à être connue. Je l’ai découverte par hasard sur IG il y a plusieurs mois maintenant, et je la suis depuis. A votre tour !


– Hello Hermine, avant qu’on commence, tu nous racontes un peu qui tu es, et quel est ton parcours ?

J’ai 29 ans, je suis actuellement prof de Yoga dans les studios les plus à la mode de Paris : Chez Simone & FitBallet.
J’ai commencé à enseigner en 2015, avant cela j’étais chroniqueuse fitness pour 20 Minutes et c’est ainsi que le Yoga est entré dans ma vie.
A cette époque, le moins qu’on puisse dire c’est que j’étais dans le creux de la vague. J’étais perdue et déprimée.
Professionnellement mais aussi sentimentalement alors que j’essayais de me sortir de la relation toxique dans laquelle je m’étais enfermée.
Le Yoga a été salutaire.
Cela m’a aussi aidée à surpasser mes histoires de famille, me réconcilier avec mon corps, retrouver confiance en moi et en mes rêves…

– Prof de Yoga, Podcaster, Body-Dreams-Cannabis Activist : Comment se concilie tout ça pour toi ? Comment tu gères ta vie d’entrepreneur ?

J’ai toujours la même intention dans tout ce que je fais :
partager & connecter pour se libérer et s’affirmer #MatriarchyNow #LegalizeWeed

Je fais cela avant tout car cela me fait du bien.
Quand je dépose les choses, cela m’aide à guérir.
Peu importe le moyen de diffusion, que les mots soient écrits sur Instagram ou dans ma newsletter,à l’oral dans mes cours ou dans le Podcast…
Cela me libère de l’emprise des choses et me permet d’avancer dans ma vie.

J’ai trouvé une communauté de personnes pour qui mes messages résonnent, les inspirent d’une façon ou d’une autre, et qui me donne en retour un soutien inestimable pour réaliser mes rêves et oser porter toujours plus haut & fort les messages qui sont chers à mon coeur.

Comment je gère ma vie d’entrepreneur ?
En étroite association avec mon enfant intérieur, pour m’assurer de faire les choses par envie et non par contrainte.
Je traite mes objectifs pro comme les persos, en les établissants dans mon carnet, suivant le timing de la Lune, sans me mettre de limites.
J’y fais aussi le bilan régulièrement pour observer ce que j’ai déjà accompli, pour déjouer le sentiment d’éternelle insatisfaction…

– Il y a des sujets qui te tiennent plus à coeur que d’autres, tu nous en parles ?

Ouais, clairement la cause de la femme me tient particulièrement à coeur. Etant une femme moi même, soeur ainée de 4 superbes filles, professeur de Yoga de 99% de nanas…
Je voudrais que l’on cesse de nous faire croire que les femmes sont logées à la même enseigne que les hommes.
Je voudrais que l’on cesse de élever dans la honte de notre corps, de ses formes, de ses cycles, que l’on cesse de le sexualiser et autres stigma sur la sexualité féminine.
Je voudrais que l’on cesse de nous marteler que l’on doit se caser et procréer pour être heureuses. Avant 30 ans, parce qu’après on est périmées.
En autres…

Mais je suis autant animée par le désir de cesser de faire porter le poids du devoir financier à l’homme, ainsi que les pressions physiques qu’il subissent également, principalement liées à leurs pénis et leurs performances avec…

Je rêve d’un monde où les gens seraient plus encouragés à croire en leurs rêves,
où nous serions éduqués à connaître la magie de notre corps,
où nous serions conscients de la puissance de notre intuition,
du pouvoir de création que nous portons tous en chacun de nous,
et où nous serions habitués dès le plus jeune âge à honorer les divinités que nous sommes.

Et pour nous aider dans le process, on devrait légaliser l’herbe !
L’herbe que la Terre fait précisément pousser pour nous permettre de trouver une connexion très particulière au divin…
Je ne dis pas que tout le monde devrait fumer.
Je dis que certains peuvent y trouver beaucoup de réconfort pour soigner des doubleurs autant physiques qu’émotionnelles.
Nous devrions être libres d’avoir le choix.
Etre informés sur ses vertus et éduqués à une consommation intelligente de la plante dont il existe des tas de différentes sortes aux différentes vertus…
Tout pile comme l’aromathérapie !

En tout cas, si un truc aussi naturel que l’herbe est prohibé, alors notre prétendue « liberté » n’apparaît que plus comme une illusion.

– Ton message, tu as choisi de le diffuser surtout sur les réseaux sociaux et ton podcast, pourquoi ce choix par rapport à certains canaux plus classiques ?

Ces choix ne sont pas particulièrement stratégiques.
J’ai toujours été attirée par les médias. Tous les médias.
A l’époque où je me suis inscrite sur Instagram et consorts, c’était par pure affinité. J’aimais poster des photos de mon chat, mes copines et beaucoup de selfies !

Et puis la vie m’a mise sur le chemin de la remise en forme et j’ai vu le potentiel d’Instagram pour développer ma jeune carrière de journaliste / influenceuse dans le milieu florissant du Fitness. Ainsi j’ai décidé de rendre public mon compte perso @the_prune l’été 2014.
J’étais loin de m’imaginer à quel point ce serait un énorme tremplin professionnel pour moi,ni combien ce serait un outil précieux dans mon développement personnel, alors que je ne comptabilise aujourd’hui encore moins de 5000 abonnés.
Comme quoi, c’est pas la taille de la communauté qui compte, mais bien son engagement.

Le Podcast, j’en rêvais depuis longtemps. J’aimais la radio depuis que j’écoutais Difool quand j’étais (trop ?) jeune.
J’avais aussi particulièrement adoré animer une émission dans les conditions du direct lorsque j’étais étudiante à l’EFAP.
Je m’éclatais à préparer des chroniques. Mon prof trouvait que j’avais un truc pour et ça me faisait kiffer.
Mais mon seul diplôme de l’EFAP n’a pas suffit à me trouver un boulot.

Heureusement que la stratégie Instagram a fonctionné.
Cela me permet aujourd’hui de produire ma propre émission, sans contrainte que je diffuse sur Soundcloud & iTunes Podcast.

– Entrepreneur ET engagé, ce n’est pas toujours évident. Tu as pourtant fait ce choix, ça t’a déjà fermé des portes ?

Non, pour le moment cela ne fait que m’en ouvrir.

– Qu’aurais-tu envie de dire à celles et ceux qui voudraient prendre le même chemin que toi ?

Suivre leur intuition. Ecouter leurs coeurs. Le jeu en vaut largement la chandelle : l’épanouissement est à la clef #BLOOM

– Et aux autres ?

Namasté.

– Pour finir : un livre à nous conseiller ?

Je viens de terminer « You play the girl » de Carina Chocano, une ancienne critique de cinéma qui raconte comment le cinéma, la télévision & les magazines influencent les femmes à devenir des personnes sans opinions ni ambitions, des objets de désir condamnées à un unique standard de bonheur : la monogamie submissive.

Merci d »avance pour ton temps !

Pour la retrouver :
— Sur Instagram —
— Sur son podcast —

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus.