Construire un Elevator Pitch parfait (pour vendre même des légumes)

Construire un elevator pitch est plus difficile qu’il n’y paraît, pourtant raconter une histoire efficace en moins de 30 secondes, devrait être une obsession pour nombre d’entrepreneurs. Les personnes qui vous lisent n’ont pas le temps, elles ne peuvent pas vous écouter pendant des heures, ce n’est d’ailleurs pas leur rôle, vous ne les intéressez pas assez, et ce n’est pas grave.

Heureusement, vous pouvez raconter une histoire courte et tellement impactante, que les personnes qui vous écoutent repartiront conquises, avec votre carte, et prêtes à vous rappeler. On essaie ça ensemble dans cet article ! 

Pourquoi construire un elevator pitch

Un Elevator pitch, c’est cette histoire que vous pouvez raconter en 30 secondes pour vendre votre entreprise, passer un message ou n’importe quoi d’autre qui vous intéresse face à un interlocuteur.

Pourquoi le faire ?

Votre interlocuteur n’a pas le temps, il est surement très sollicité, très souvent, et vous devez capter son attention de manière brève mais efficace. Pour cela, raconter une histoire qui peut le convaincre en moins de 30 secondes, est une idée plutôt géniale, et n’importe qui peut le faire dès aujourd’hui. Il suffit de savoir comment raconter cette histoire, comment la créer, comment ne plus jamais bégayer quand on vous demande ce que vous faites dans la vie.

Comment raconter et vendre votre histoire de la bonne façon

Raconter une histoire, c’est avant tout construire un discours, un argumentaire. Avant même de parler d’intonation, de gestuelle et j’en passe, il faut savoir ce que vous devez mettre dans votre histoire, et c’est ce qui nous intéresse ici.

Une histoire doit être courte, efficace, impactante, elle ne doit pas avoir de contenu superflu. Vous devez figer l’esprit de votre interlocuteur en quelques secondes. Il faut commencer fort et vite.

Je me répète très souvent à ce sujet, mais pour moi, une bonne histoire ne tient qu’à cela :

  • Qui vous êtes
  • Ce que vous faites
  • Une anecdote sur votre histoire
  • Comment faire appel à vous.

Si ces éléments ne sont pas présents dans une histoire, dans un pitch, je trouve qu’il manque quelque chose. M’enfin… cela ne tient qu’à moi !

Comment bien raconter votre pitch

Là, nous entrons sur la forme, plus que sur le fond. Si vous êtes à l’écrit c’est facile, un peu de gras, d’italique, des titres et le tour est joué.

Si par contre vous présentez votre pitch à l’oral, cela va demander un peu plus d’entraînement.

Personnellement, je suis une chèvre pour tout ce qui à trait à la prise de parole en public, heureusement, j’ai peu à le faire face à de grandes assemblée, je travaille mieux en one to one.

Toutefois, les clés, je les ai apprises, je les connais, et j’ai envie de les partager avec vous. Elles sont finalement assez simples, en théorie du moins

  • Occuper l’espace : n’hésitez pas à marcher pendant que vous parlez, surtout si vous êtes face à une audience
  • Utilisez des gestes, des figures de style, des images dans votre discours, mimez des choses, rendez le discours vivant
  • Adressez-vous par moment à une personne précise dans l’assemblée, puis repassez au groupe
  • Si vous êtes en one to one, regardez la personne dans les yeux, mais n’hésitez pas à détourner le regard pour réfléchir ou formuler une idée de temps à autre, c’est bien plus naturel
  • Vivez vraiment votre histoire, soyez passionné, animé.

En respectant ces quelques règles / étapes / conseils, vous devriez bien vous en sortir… et si vous êtes un grand timide, comme j’ai pu l’être, sachez que cela se soigne à force d’entraînement, de pratique.

Plus on est confronté à une situation, plus elle devient normale, plus elle devient facile.

Une histoire qui fait vendre, mais qui crée aussi des émotions

Une bonne histoire, ce n’est pas seulement une histoire qui vend, c’est aussi une histoire qui raconte, qui conte, qui crée des émotions chez la personne qui vous lit ou vous écoute.

Ce n’est pas toujours facile de détacher l’Elevator Pitch d’un argumentaire de présentation ou de vente, pourtant vous pouvez vous en servir dans tout moment de votre vie.

Un toast en famille ? Cela peut être une histoire courte qui passe un message.

Certaines fables très courtes ? C’est le cas aussi.

Je parle d’histoire, à partir du moment où vous véhiculez quelque chose ; une émotion, un projet, votre vie, une morale… Il n’y a pas de règle pour moi, il faut simplement partager. C’est le propre d’une histoire finalement, partager un moment intime, fait de mots, avec un ou plusieurs interlocuteurs, que vous coupez de la réalité, pendant quelques instants.

Le podcast lié à cet article

Comme souvent, cet article est lié à un podcast que j’ai enregistré, il y a quelques semaines déjà. J’enregistrais celui-ci alors que j’étais encore au Cambodge, et qu’il faisait 30 degrés, je peux vous dire que ce temps me manque !

Pour retrouver ce podcast, rien de plus simple : https://soundcloud.com/jeremy-kohlmann/construire-un-elevator-pitch?in=jeremy-kohlmann/sets/ca-parle-de-comm

BONUS : apprenez à construire un pitch parfait ET créez un avatar de communication pour savoir à qui vous parlez.

En bonus de cet article, j’ai envie de partager plusieurs choses avec vous.

Tout d’abord, deux mini guides, sous format PDF, pour vous donner un peu de lecture pour la nuit.

Ensuite, mes pensées quotidiennes, mes réflexions, mes actualités.

L’un comme l’autre, se passent sur la newsletter, et vous pouvez recevoir tout cela en quelques secondes. Il vous suffit de suivre CE LIEN.

On se voit de l’autre côté ? 

Jérémy, 

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.