Comment je gère mon temps ? Petite éloge de névrose calendaire.

C’est un article de Ryan Holiday qui m’a donné l’idée d’écrire celui-ci, où il explique notamment pourquoi il n’a pas de temps à accorder aux autres dans le domaine professionnel, quand cela n’a pas d’importance outre celle qui est déduite ; et je m’y suis un peu retrouvé. Plutôt que de traduire son article, je me suis dit que j’allais écrire le mien et vous parler de gestion de temps, de productivité et de pourquoi je n’ai pas le temps pour « cette opportunité de business génial qui va me permettre de doubler mes revenus ».

Le temps est votre ressource la plus précieuse

C’est un fait que j’ai subi longtemps, puis compris, et qui ne me quitte plus depuis quelques années maintenant. Le temps est la ressource principale après laquelle nous courons sans cesse.
Nous utilisons l’argent pour l’exploiter au mieux, nous le donnons ou le vendons aux autres, c’est celui-ci qui nous fabrique des souvenirs forts ; en famille, avec les amis, bref, c’est le temps qui régit tout.

Rigolo pour une notion humaine.

On me demandait lors du tout premier cours de Philo de ma vie « qu’est-ce que le temps ? »

J’ai évidemment fui le cours la seconde d’après et n’y suis plus retourné cette année là… (J’étais un merveilleux élève oui.)

Le temps, c’est notre monnaie d’échange, et comme toute monnaie, pour s’en servir intelligemment, il faut en sauvegarder un peu.

Comment je sauvegarde mon temps

C’est très important pour moi d’avoir du temps pour moi, mais aussi pour mes proches, pour des projets cool, pour faire du sport etc… A ce titre, je ne distribue pas mon temps facilement.

Je n’ai pas encore les moyens d’avoir une secrétaire pour faire tampon entre le monde extérieur et moi, donc j’ai dû trouvé quelques techniques.

– Je ne téléphone pas quand ce n’est pas obligatoire : Ceux qui me connaissent le savent bien, j’ai une réelle phobie téléphonique, je ne supporte pas ça, je trouve que c’est souvent une perte de temps. Il vaut mieux se voir pour avancer vraiment, ou s’écrire quand on peut survoler le sujet. A ce titre, je suis TRES difficilement joignable par ce moyen. Ecrivez-moi un mail ou un Inbox, c’est mieux.

– Non on ne peut pas se voir si on ne se connaît pas et que tu n’as pas formulé une demande claire : Je l’expliquerai dans la prochaine partie de cet article, mais je ne peux pas rencontrer toutes les personnes qui le souhaiteraient. Sinon je passerai encore plus de temps à boire des cafés, et il faut bien que je travaille un peu, j’ai désormais une agence à monter.

– Je millimètre mon agenda (oui, j’ai un agenda papier) : tout est programmé, même les plages de libre, même le sport, même les verres avec les copains. Je sais, ça fait un peu grammar Nazi de l’agenda papier, mais c’est ce qui me permet de tout faire sans me faire mal à la tête.
Donc quand vous annulez un RDV, quand vous essayez de le changer à la dernière seconde, ou quand vous m’appelez à 22h pour régler ça, ça fout mes chakras en bordel. Je sais, c’est relou, je ne suis pas hyper malléable, et j’ai même un problème TOC de ce côté, mais c’est comme ça que je suis efficace dans mes projets pro tout en ayant une vie à côté.

– J’essaie de séparer pro et perso quand c’est possible : Je coupe tôt le soir quand le boulot me le permet, j’essaie de déconnecter le week-end pour avoir du temps libre etc… Une séparation est importante et il faut s’y tenir.

– J’accorde du temps aux choses qui ont de l’importance : En semaine pour mes clients, ils sont la priorité. En week-end à ma vie, mes proches, un ami qui veut me parler, un dej entre copains, c’est là la priorité. Si vous n’êtes pas dans ces cas, vous passez après. Il n’y a aucune méchanceté là-dedans, et vous êtes sûrement quelqu’un de formidable, seulement, vous passez après.

– J’optimise, je prévois en avance etc… : Ce que cela veut dire ? Que mes Dejs sont pris 2 semaines avant, je n’ai pas un emploi du temps de ministre, ce n’est pas que je vous snob, c’est simplement une réalité. Il n’y en a que 5 dans la semaine, ça va super vite. Entre les déplacements pro, les week-ends et le travail effectif que je dois (et veux) faire, le temps libre pour l’improvisation est finalement assez light.

Je crois que c’est à peu près tout, j’ajouterai peut être des choses plus tard… mais vous devez bien assez me prendre pour un fou.

Les pires choses à faire pour contacter quelqu’un

Cette partie je l’aime bien, puisque tous, nous la subissons toute la journée dans le pro et/ou le perso. Ces demandes de contact qui n’ont aucun sens…

Les filles les subissent sans arrêt sur Facebook, ces demandes incessantes et déplacées, avec souvent une vieille phrase d’accroche bien pourrie derrière.
Si vous voulez contacter quelqu’un : vous devez savoir pourquoi, et l’intéresser en 1 phrase. Sinon – out.

Cela va aussi dans la vie pro.

Facebook, twitter, les mail, Linkedin, Instagram, le téléphone, Shapr et j’en passe.
Nous sommes joignables partout et ultra sollicités.
Il faut donc se protéger un peu.

– On ne contacte pas quelqu’un avec comme seule raison : « j’aimerais trop te rencontrer ». Sorry, moi pas, je ne te connais pas.
– On formule des demandes claires (cf. cet article de Sélim)
– Laissez-nous tranquilles avec vos business de réseaux, pyramidaux etc… On ne veut pas doubler nos revenus de façon spectaculaire en assistant à 3 réunions et en vendant vos produits souvent pourris. Je suis désolé d’être un peu abrupte mais c’est HYPER relou.
– On apprend à se pitcher vite et bien.

On pourrait continuer comme ça des heures… on devrait d’ailleurs.
Que ceux et celles qui veulent co-écrire un petit guide comme cela avec moi lèvent la main ! On le mettre ensuite sur Linkedin ou Médium en libre accès. Ce serait bon pour tout le monde.

Mon temps, mes clients, mes projets, moi

Cool, une partie narcissique, comme si cet article ne l’était pas déjà assez.

Je fais cet article non pas pour me plaindre en fait, mais pour expliquer un peu la façon dont je procède au quotidien et ce qu’il y a à prendre dans celle-ci.

Si vous y arrivez sans, je suis content pour vous, ce n’est pas mon cas.

Je pense toujours à une amie pour qui l’emploi du temps devient compliqué.
Elle minute TOUT.
Elle fait tellement de choses qu’elle n’a pas le choix.

Parfois quand elle me donne RDV à 10h37 précise, je me dis qu’elle saoule un peu.
Puis je me souviens que son temps de trajet est de X minutes, qu’elle bosse avant, qu’elle a besoin de savoir à quelle heure elle part pour finir X projets sur lesquels elle est avant…

C’est finalement juste du bon sens.

Êtes-vous capable d’en faire autant ?

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus.