Charlotte pour TheFitnessTheory : Vivre à l’étranger, bloguer et être digital strategist

Quand je peux, j’aime beaucoup interviewer des personnes que je connais déjà bien ! Je sais quoi leur dire, quoi leur demander, comment amener des réponses qui sont passionnantes. Avec Charlotte, l’exercice est plus facile pour moi. Elle écrit déjà bien, je connais une partie de son parcours pro et on aime faire les mêmes blagues un peu limites sur Kaamelott ou sur l’existentialisme. Bref ! Dans cette interview, on parle de blogging, de digital strategy, d’expatriation et de plein d’autres choses. Laisse-toi faire, ça va être bien !

– Hello Charlotte, tu nous parles un peu de toi et de tes projets pour commencer ?

Je m’appelle Charlotte, j’ai 25 ans, et je suis actuellement digital media director d’une start-up à Singapour. En dehors de ça, je suis aussi en charge du blog Thefitnesstheory.fr (et de tous les social media attachés), et produis du contenu pour différentes marques francophones, sous le statut d’auto-entrepreneur. A coté de ça, je suis une fan de healthy food (j’ai perdu 20kg suite à un rééquilibrage alimentaire et à un mode de vie tout neuf, et j’ai lancé le blog pour partager mes conseils), et de sport. Je me suis lancée récemment dans les courses d’obstacles (type Spartan Race), histoire de renouveler mes raisons de m’entrainer, et je dois avouer être en train de découvrir une passion. A suivre, donc!

– The Fitness Theory, être blogueur, s’expatrier : L’oeuf ou la poule ?

L’expatriation est arrivée en premier: j’ai quitté ma petite vie tranquille à Lyon pour vivre à Londres, il y a 5 ans. Depuis, tout s’est enchainé assez vite: j’ai créé le blog, puis ai déménagé brièvement au Costa Rica, puis passé un an à Chicago, avant d’amorcer un retour en France. Retour qui, je dois l’avouer, a été très pénible: je ne comprenais plus la mentalité, le climat social anxiogène, la façon de travailler des agences. J’ai alors pris une décision hâtive mais nécessaire : partir vivre à l’autre bout du monde, quitte à devoir tout reommencer à zéro. Ca a été une période très difficile, et avoir le blog et mes activités d’entrepreneur m’ont permis de garder la tête hors de l’eau financièrement.

– Comment ça se passe d’être Digital Strat et planner à l’autre bout du monde, ça demande d’autres skills que de le faire en France ?

Tout est différent : le rythme de travail (ici ils sont très attachés à des horaires fixes, j’arrive à 9h pile, et à 18h pile je suis dehors), les interactions avec les collègues, et surtout, la langue. A Singapour, l’anglais est la langue officielle, mais c’est une version assez différente de l’anglais que l’on apprend en europe, alors il a fallu un temps d’adaptation. En dehors de ça, le marketing n’en est pas vraiment au même point en Asie: la bascule vers le brand content n’a pas eu lieu encore, donc beaucoup de contenu à fournir est très « straight forward ».

– Tu reviendrais si tu pouvais garder la même qualité de vie ?

Probablement pas. Evidemment, la qualité de vie joue beaucoup – les salaires sont élévés, la vie hyper pratique, la ville safe & clean. Mais plus que ça: la possibilité de voyager en Asie tous les weekends (Que celui qui n’a jamais rêvé de passer 2 jours par semaine sur une plage de sable blanc à Bali me jette la première pierre), l’atmosphère de confiance et la diversité des gens rencontrés ici m’empêchent d’envisager un retour en terre natale, au moins au moyen terme.

– Comme moi, tu bosses pas mal en comm écrite pour des clients, c’est quoi selon toi le plus difficile quand il faut raconter l’histoire de quelqu’un / d’une entreprise ?

Saisir la différence entre ce qu’est l’entreprise et la façon dont le client la perçoit. Beaucoup de clients, surtout dans les petites boites, sont amoureux de leur projet et en ont une vision très idéaliste. Pour produire un contenu de qualité, il faut réussir à réinjecter un point de vue objectif (mais pas trop !)

– Tu aurais des tips d’écriture que tu veux partager avec nous?

Je suis assez « scolaire » quand il faut produire du contenu: je jette le plan d’abord, puis les mots clés (j’optimise mes productions pour le SEO, donc y a une vraie recherche de keywords en amont) et ensuite, je « brode ». Je relis ensuite avec l’oeil de l’audience: est-ce que ce contenu m’intéresse? Est-ce que mon niveau de connaissance du produit/service/sujet me permet de 1. le comprendre sans lutter, 2. apprendre de nouvelles choses ou me divertir?

– pour TFT, c’est quoi l’avenir ?

J’essaye de renouveler le contenu, surtout sur Instagram – après 4 ans à poster de la food, de la food et encore de la food, je dois avouer que je m’ennuie un peu. Puisque je me lance dans des vrais challenges sportifs en 2018, ca sera aussi l’occasion pour moi de changer d’angle d’attaque, et l’idée m’enchante! J’essaye aussi de m’orienter wearables et Fitness Tech, puisque ça permettrait de rassembler les 2 sujets qui me passionnent: la technologie (j’ai toujours rêvé d’être un cyborg, mais chut) et le sport!

– Un livre que tu veux nous recommander ?

Je suis un peu en retard (disons que c’est l’éloignement géographique de la terre natale qui joue, je ne suis pas une fan de la lecture en anglais, le Français est bien trop beau!) , mais je viens de finir les Vernon Subutex de Virginie Despentes, et ça faisait longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir à lire: ça se dévore facilement, ça ne demande pas trop d’implication et ça touche quand même au coeur: exactement ce que je cherche d’une relation, en somme!

– Quelqu’un que tu veux tag pour la prochaine interview ?

Malheureusement, je me suis éloignée du milieu du contenu francophone.. mais je suis sûre que tu as des tas de connaissances trop cools à qui demander!

Merci pour ton temps et tes réponses !

Pour retrouver Charlotte :

– Son site
– Son IG
– Son FB

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus. Qui je suis ? Je suis un conteur moderne.