Apprendre à lâcher prise.

Moins de stratégie, plus de réflexion aujourd’hui. Ces dernières semaines, je suis passé par tout un tas d’émotions. Le propre de l’entrepreneur me direz-vous… oui enfin là c’était surtout les montagnes russes de la crise de nerf. J’ai toujours cru que je gerais bien, mais finalement, je me suis laissé bouffer par le stress, et sans quelques personnes bienveillantes autour de moi, j’y aurais peut-être laissé des plumes.

Bouge-pas, j’vais te parler de lâcher prise, d’entrepreneuriat, et de savoir s’écouter.

Il y a quelques mois, l’agence BW-YW prenait un peu de galons, plus de clients, plus d’activités, plus les blogs, le consulting extérieur avec Lifeina, et j’en passe. J’avais une vie pro BIEN REMPLIE. Peut être trop d’ailleurs…

Quand ça va bien, on est sur un petit nuage : tout fonctionne, on est demandé de partout, on gagne plus d’argent en 2 mois que sur les 6 mois précédents, c’est le kiffe.

Et vient un constat : Tiens, la charge de travail c’est pas la même non plus. J’ai accepté beaucoup de choses, et mon temps libre, mon temps à moi qui me permet de réfléchir, d’être créatif etc… il diminue de plus en plus.

On se dit que c’est passager, qu’on va sortir la tête de l’eau, que c’est de notre âge, qu’on peut l’encaisser, mais le stress est de plus en plus présent. C’est plus difficile le matin, on est plus stressé le soir, les relations perso en patissent (pour le peu d’humains que je supporte, c’est chiant quand même haha).

  • Nan mais moi le burn out, jamais, j’suis pas assez soumis au stress.

Hihi… comme je faisais le malin.

Alors non, j’ai pas craqué hein… mais honnêtement, je ne suis pas passé loin.

Le sport pour garder la tête hors de l’eau

A ce moment là, c’est le sport, et notamment la course à pied, qui me permettent de garder la tête hors de l’eau.

Je deviens plus irritable quand on me dit que je cours trop, je sais que si j’arrête ça, je sombre.

Du coup j’aligne les kilomètres, les training, je me fatigue physiquement pour éviter la fatigue psychologique.

Moi qui dors toute l’année comme un bébé, je commence à perdre ça aussi.

Je vous décris tout ça comme une longue descente aux enfers mais nous en sommes bien loin ! 

Il ne m’aura fallut que quelques semaines pour tomber dans cet état et en ressortir, mais cet article est là pour mettre en garde. Pas vous, vous n’écouterez probablement pas, c’est moi que je mets en garde.

En me lançant dans le toujours plus, j’ai perdu un peu de mon lacher prise. J’ai subi le stress, j’ai perdu en qualité de vie, ce que je m’étais toujours interdit.

Aujourd’hui je fais machine arrière toute.

Moins de réseaux sociaux (même si vous n’en avez pas l’impression, je me suis surtout eloigné de Facebook…), moins de clients (encore moins, oui), moins de présence sociale ici et là.

Reprise du sport pour moi, sommeil, lecture, réapprendre à ne rien faire une heure ou deux, réapprendre à couper le week-end (mais vraiment).

Comment on en arrive là en quelques semaines à peine ?

J’ai simplement oublié le plus important : Rien n’est grave, il faut accepter qu’on ne contrôle pas tout, et lâcher prise.

Quelques événements perso en plus du pro auront suffit à me faire basculer.

Vous n’êtes pas en pierre, moi non plus, à trop vouloir tenir debout, on finit par craquer.

Ce que je vais faire de tout ça maintenant.

Lire plus, m’entourer de gens qui me comprennent (c’est pas évidemment, trust me), ne plus jamais accepter que d’autres personnes m’imposent leur stress, couper plus souvent, de vraies coupures.

Travailler encore mieux.

J’ai l’impression de dire ça tous les 3 mois, mais en fait j’apprends beaucoup à travers tout ça, j’apprends à devenir un entrepreneur, un meilleur, qui comprend que plus n’est pas mieux. Même si je l’écrivais déjà plusieurs fois, je le comprends autrement chaque semaine.

L’entrepreneuriat, c’est la girouette psychologico-emotionnelle permanente.

Cet article, c’est pour m’expliquer à moi même où étais mon erreur, et espérer ne pas le refaire (et pourtant, ça m’arrivera surement à nouveau…)

 

Avez-vous déjà été confrontés à cela ? Racontez-moi… Ce n’est qu’en partageant des experiences que l’on apprend.

Observer, analyser, appliquer.

Et si j’essayais de mettre en pratique les conseils que je donne pour une fois moi….

 

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus.