3 techniques pour une bonne histoire sur les réseaux sociaux

Cette fois, j’ai envie d’être un peu plus didactique avec toi. En gros, j’vais t’expliquer des trucs, vraiment, pas que de la théorie. Cet article sera donc plus court (ok, j’ai pas trop le temps en plus…) mais te donnera un truc, un exercice, enfin 3 quoi… Bref tu vas voir, ça va bien se passer, et on va apprendre à écrire une histoire pour internet.

Une bonne histoire sur internet, ça tient en 3 choses !

1. Savoir à qui on s’adresse.

Eh oui, encore et toujours. Ta cible, ton lecteur type, ton client fidèle, ton fan, celui qui boit tes paroles comme si c’était un petit thé vert de hippie.

On ne raconte pas la même histoire à tout type de personne, on change des éléments de langage (le champs lexical tout ça tout ça). Ma grand mère ne sera pas sensible aux mêmes mots qu’un Y ou qu’un X.

Il faudra donc adapter :

– Ton champs lexical
– Ta syntaxe
– Tes personnages (On ne parle pas de Zelda à mamie…)
– Ta morale (les valeurs changent selon les âges, les populations, les pays etc…)

Bref, tu construis ton histoire intelligemment, tu la racontes en imaginant la personne à qui tu la destines.

Ça peut aussi être ton client type, même s’il n’a pas d’âge ni de sexe.
Tu te baseras alors sur les valeurs de ta marque, les problèmes que résout ton produit etc…

2. Un personnage intéressant.

Une histoire, ça se construit sur une idée que tu veux développer, mais aussi sur un personnage fort, auquel on peut s’identifier, que tu as envie de suivre pendant quelques lignes (ou 300 pages…)

Non, bubulle le poisson rouge n’est pas le plus à même de vendre des aspirateurs, encore que…

Ton personnage doit être proche de ta cible, il doit lui parler, elle doit pouvoir s’identifier à lui, ou à la situation qu’il va vivre.

Et parfois, ton personnage, ce sera toi, simplement.

Oui, tu dois aussi apprendre à construire une histoire dont tu seras le personnage principal. Surtout si tu es blogueur / entrepreneur, et que ta communication produit passe par ta communication tout court.

Dans le cas de certains entrepreneurs, plus célèbres pour eux-mêmes que pour le service qu’ils lancent, il faut parfois déroger à la règle du personnage extérieur, et penser l’histoire autrement.

3. Un exemple pour illustrer son message.

ted-storytelling

Il faut toujours un exemple.

Je sais, on est français, du coup le second degré, les sous-entendus, c’est un peu notre LV1, mais quand même, pensons aux autres…

Pars du principe que la personne qui te lit n’a pas tes intonations, le ton de ta voix et j’en passe. Certains messages seront alors plus difficiles à délivrer.

Dans ces moments, des exemples concrets sont une très bonne façon d’illustrer le propos.

C’est l’histoire de Toto, il avait un problème, il n’aimait que le bleu, d’ailleurs il avait 3 billes, mais elles n’étaient pas bleues ; et toto, on a une solution pour lui, on va résoudre son problème avec ce merveilleux produit, de la peinture bleue spéciale pour les billes… bla bla bla.

(Gros niveau d’inspiration visiblement aujourd’hui).

En plus d’un exemple, il faut finir ton histoire par une conclusion en prise avec le réel, il faut sortir du récit, et revenir vers ton service, ton produit, ce que tu voulais initialement passer comme message. Nous ne sommes pas là QUE pour raconter de jolies histoires, il s’agit aussi de vendre ton concept, ton idée, ton produit, toi.

L’exemple que j’aime utiliser :

Mon exemple préféré, vous le connaissez, je vous en ai parlé dans un précédent article.

Il y a beaucoup d’autres exemples efficaces, regardez autour de vous.

Comment les messages et les histoires sont construits ?
Comment les entrepreneurs racontent ce qu’ils font ou leur parcours ?
Comment les marques (Apple par exemple) racontent leurs nouveaux produits et la façon dont ils ont été pensés ?

Nourrissez-vous de toutes les histoires possibles.

Dans l’Art, dans la mode, dans la gastronomie, chez les entrepreneurs et pourquoi pas même chez votre commerçant de quartier.

Un beau projet, c’est avant tout une belle histoire à raconter, et j’espère que l’on s’en racontera encore beaucoup dans les années à venir.

D’ailleurs, je travaille toujours sur des formations pour cela.

Sur les réseaux sociaux notamment.

C’est en haut de la Side Bar, si ça t’intéresse…

A toi de chercher le petit lien !

Written by Jérémy Kohlmann
Je m'appelle Jérémy, et j'ai créé ce blog aussi bien comme carte de visite que moyen d'expression. Nous traiterons ici de ce que j'aime (le sport, la santé, l'aspiration au mieux-être) mais aussi de ce que je fais (la stratégie digitale, les réseaux sociaux, le Brand Content). Pour plus d'informations, le menu contact est juste au-dessus.